Home Sécurité Transport des produits pétroliers : Le gouvernement provincial du Kongo Central serre la vis

Transport des produits pétroliers : Le gouvernement provincial du Kongo Central serre la vis

7 min read
0
0
fardc 1 min

A la suite de l’accident d’un camion-citerne à la cité de Mbuba, située à 250 km de Matadi sur la route nationale n°1, qui a fait une dizaine de morts et plusieurs blessés graves, le gouvernement provincial du Kongo Central a pris de mesures draconiennes. Elles ont été rendues publiques à travers une note circulaire signée le 17 septembre 2022 par le Ministre provincial des Hydrocarbures, Patrick Yala.

Dorénavant, il est strictement interdit aux véhicules transportant les produits pétroliers notamment de circuler dans les grandes agglomérations, villes et cités, pendant les heures de point et d’y stationner.

La veille, le gouvernement provincial a dépêché à Mbuba une commission d’enquête provinciale pour se rendre compte de la situation sur le terrain. Dirigée par le président de l’Assemblée provinciale, Jean-Claude Vuemba Luzamba, celle-ci a récolter des informations de première main auprès des témoins et de survivants du drame, internés dans des centres de santé de la place.

Elle a aussi échangé avec l’administrateur adjoint du territoire de Madimba, Alphonsine Ndombe et le commandant territorial de la Police, Alain Mondako.

Après ces échanges, Jean-Claude Vuemba a établi le bilan officiel de 10 décès dont 7 corps calcinés ont été inhumés à côté du lieu drame et 3 corps encore gardés à la morgue de l’hôpital Saint Luc de Kisantu.

Il a indiqué que « quant au nombre de blessés par brûlures, on n’a pas informé la commission du chiffre exact, suite au refus de beaucoup de victimes de se présenter dans des centres de santé, de peur d’être conduites à Kinshasa par le service d’urgence national dépêché à Mbuba ».

Lire aussi Kongo Central : Diomi Ndongala, mauvais perdant!

Face à cette situation, et pour éviter un énorme accident, celui du 14 septembre 2022 étant le deuxième à Mbuba après celui de 2018 qui a fait officiellement une trentaine de morts et 100 brûlés graves, le gouvernement provincial du Kongo Central a pris les mesures ci-après :

Tout véhicule transportant des produits pétroliers doit être soumis, à l’expertise et homologation effectués par l’administration des hydrocarbures; Il est interdit formellement aux véhicules transport les produits pétroliers de circuler dans les grandes agglomérations (villes et cités) pendant les heures de pointe ni de stationner dans celle-ci ; Les équipes provinciales de contrôleur des hydrocarbures (brigade) seront déployées dans différents postes de contrôle, dotée d’une tenue distinctive et appropriée ; Qu’il est strictement interdit de transporter les produits dans les camions-citernes et autres véhicules, sans signe ni mentions : réflecteur avant et en arrière, produits inflammables, produits toxiques, produits dangereux, défense de fumer, ainsi que le nom de la société ou établissement ; Les produits desdits véhicules doivent impérativement détenir une autorisation, permis de transport et stockage des produits pétroliers valide ; Les transporteurs des produits pétroliers dans les camions-citernes ou autres ne disposant pas d’une fiche de contrôle technique fiable et validé dûment délivrée par le service habilité, conformément à la législation en la matière sont strictement interdit; Le transport mixte c.à.d les produits pétroliers et/ou produits alimentaires sont strictement interdits. Il en est de même pour les transporteurs desdits produits dans des véhicules non approprié (voiture, jeep, bus et minibus); Les titres administratifs (autorisation et permis) sont ni cessibles ni transmissibles; Tout transporteur indépendant des produits pétroliers, est tenu de collaborer avec les services des hydrocarbures, sous peine d’accueil des sanctions prévues par les lois et règlement de la matière ; L’administration des hydrocarbures est tenue d’organiser régulièrement des campagnes de sensibilisation sur les risques, dangers et mesures sécuritaires à prendre lors de la manipulation.

Junior Lomanga

PUBLICITÉ 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La corruption de l’élite congolaise : Un véritable cancer !

Tribune de François Ndjeka Wandja Une révolution philosophique s’avère aujourd’hui plus qu…