Home Politique Pour sa base du Maniema : L’ex-ministre Jean-Marie Kalumba boude les instructions de Bahati et de son AFDC-A

Pour sa base du Maniema : L’ex-ministre Jean-Marie Kalumba boude les instructions de Bahati et de son AFDC-A

7 min read
0
0

Il sait que son sort a été scellé et qu’il doit aller jusqu’au bout de sa démarche. L’ex-ministre de l’Economie Nationale, Jean-Marie Kalumba poursuit son action en justice contre sa déchéance par l’Assemblée nationale, en dépit de l’opposition de son regroupement politique, l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A). Il s’est engagé dans un bras de fer avec l’Autorité morale de sa famille politique, Modeste Bahati Lukwebo, que l’on accuse de n’avoir pas joué franc jeu avec lui. On vous explique pourquoi.

Il est à ce jour l’unique ex- membre d’un gouvernement congolais à avoir été destitué par l’Assemblée nationale depuis l’adoption de la Constitution de 2006. A peine 48 heures après sa déchéance, le Conseil des ministres, sous la présidence du Chef de l’État, avait pris acte de la décision des députés nationaux et promis de faire aboutir la procédure.

Non convaincu de la légalité de la procédure ayant abouti à sa déchéance, Jean-Marie Kalumba a saisi la justice.

En réaction, son regroupement politique lui a intimé l’ordre de retirer sa requête, endéans 48 heures.

Intrépide, l’ex-ministre de l’Economie Nationale n’a pas voulu se soumettre à cet ordre. Son entourage indique qu’il ne se sent pas concerné par cet ordre de Bahati Lukwebo, car s’estimant victime d’une trahison. On explique en substance, que l’ordonnance Présidentielle l’ayant nommé ministre est au dessus de la lettre de son regroupement politique et qu’à ce titre, la démarche qu’il a entamée à la Cour Constitutionnelle va se poursuivre jusqu’au bout.

Il a écouté sa base

Pour comprendre ce durcissement de position, il faut remonter au 25 mars dernier. Le ministre de l’économie est accueilli par une foule immense à Kindu, dans la province du Maniema.

Des milliers de personnes l’accompagnent sur plus de 7 kilomètres de marche, de l’aéroport à la tribune centrale, en passant par le Monument du Cinquantenaire et le boulevard Joseph Kabila.

Dans son message, il mobilise pour le soutien à la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo. Il se dit conscient des défis du Maniema, notamment le désenclavement, la construction des infrastructures de base et la sécurité.

Lors de ses échanges avec les couches sociales, plus tard dans la soirée, ces dernières lui font comprendre qu’il risque de perdre sa base s’il continue à s’accrocher à l’AFDC-A, à cause de l’animosité entre Bahati Lukwebo et Matata Ponyo.

La population lui explique clairement qu’il est inconcevable et même dangereux pour un leader du Maniema de continuer à collaborer politiquement avec celui qui séquestre politiquement l’ancien Premier ministre, qui a tout donné au Maniema.

Le message des habitants de Kindu était en quelque sorte comme suit: si vous continuez avec Bahati Lukwebo, vous ne serez pas réélu député national ici car, il combat les intérêts du Maniema.

Jean-Marie Kalumba se contente de remercier chaque groupe de ses interlocuteurs pour leur «sincérité », et rentre confus à Kinshasa.

Mis au courant de la position claire et intransigeante de la population du Maniema à son égard, Modeste Bahati Lukwebo fait annuler une réunion qui était prévue pour tenter de sauver son ministre.

Un simple message est envoyé à un groupe de députés nationaux pour leur demander de faire « seulement votre travail ».

La suite de l’histoire est connue de tous: 277 députés nationaux sur 368 votants ont décidé de déchoir Jean-Marie Kalumba.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nouveau Direcab du chef de l’État: Antony Nkinzo, bref aperçu du parcours du « frère en Christ » de Félix Tshisekedi

Dans une ordonnance présidentielle lue ce jeudi 13 juin sur les antennes de la RTNC, le pr…