Home Société Kwilu: Jean-Marc Châtaigner stupéfié par la précarité des déplacés de Kwamouth

Kwilu: Jean-Marc Châtaigner stupéfié par la précarité des déplacés de Kwamouth

4 min read
0
0
fardc 1 min

L’ambassadeur de l’Union Européenne en République Démocratique du Congo, Jean-Marc Châtaigner, a été étonné de découvrir la misère dans laquelle vivent les déplacés qui ont fui les atrocités dans le territoire de Kwamouth, dans la province du Mai-Ndombe, à la suite du conflit ethnique Teke-Yaka. Il s’est rendu, mercredi 21 septembre 2021, à Bandundu-ville, chef-lieu de la province voisine du Kwilu.

Tassés dans des entrepôts du marché centrale de la place, ces déplacés vivent dans des conditions inhumaines, manquant de presque tout.

Après avoir échangé avec eux, l’ambassadeur de l’Union Européenne en République Démocratique du Congo a pris l’engagement d’une part, de s’engager aux côtés du gouvernement pour la restauration de la paix et, d’autre part, d’apporter une assistance humanitaire à ces déplacés.

Pour rappel, le conflit ethnique entre les Teke et les Yaka dans le territoire de Kwamouth a fait déjà environ 100 morts et plusieurs dizaines de déplacés. Rien que dans la province du Kwilu, il y aurait actuellement plus de 15 000 déplacés.

Lire aussi RDC : L’Union européenne lance le deuxième programme d’appui à la réforme de la justice

Pour Jean-Marc Châtaigner, il y a nécessité d’améliorer la situation de ces déplacés.

Les conditions ici sont très difficiles parce que vous avez dû abandonner vos nourritures, vos maisons… Rencontrer les populations civiles était pour moi important d’entendre ce qu’ils avaient à dire et de voir les messages que je peux ramener à Kinshasa auprès des collègues humanitaires, les discussions que nous pouvons aussi avoir avec le gouvernement pour voir comment nous pouvons aider sur les aspects humanitaires de cette situation. Les conditions sont très précaires, les déplacements ont été très brusques. Il y a quelques familles qui peuvent accueillir certaines familles, effectivement il faut que les conditions minimales puissent être assurées ”, a expliqué le diplomate européen.

Junior Lomanga

PUBLICITÉ 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: De Kulunas d’un quartier populaire préparent une surprise au chef de la police provinciale

Des inciviques psychopathes qui distribuent la mort dans les rues de Kinshasa appelés comm…