Home Sécurité Crimes de guerre en RDC: Claude Batasema dénonce l’inaction des instances internationales à l’égard des auteurs

Crimes de guerre en RDC: Claude Batasema dénonce l’inaction des instances internationales à l’égard des auteurs

5 min read
0
0

Le juriste et analyste politique Claude Batasema Kabi invite les instances internationales à briser l’inaction face aux auteurs des crimes de guerres et autres crimes horribles commis sur des populations civiles congolaises. Dans une analyse parvenue à alternance.cd, il invite la communauté internationale à agir plus qu’elle parle dans le sens des attentes du chef de l’État congolais Félix Tshisekedi et de son gouvernement.

Soutenant que la paix précède le développement, ce congolais encourage ses compatriotes à agir, tout en restant dans la légalité, pour mettre fin à la guerre d’agression rwandaise imposée injustement à la République démocratique du Congo.

Lire en intégralité son point de vue

Au regard de ce qui se dit par rapport aux exactions et la souffrance que les armées étrangères ont fait endurer à nos populations dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, les déclarations faites par le Président Rwandais Paul Kagame ne peuvent en aucun cas rester sans réponse en retour.

Seuls les aveugles peuvent encore croire aux dires de ce président qui se refuse le devoir de reconnaître la souffrance et la misère dans lesquelles son régime a plongé les populations voisines.

Lire aussi Guerre des six jours: 20 ans plus tard, Dr Mukwege invite les congolais à s’approprier du contenu du rapport Mapping des Nations Unies

Ne pas reconnaître tant en partie qu’en tout la responsabilité de son gouvernement dans cette tragédie décriée par le monde c’est cracher sur les visages de toute une nation.

L’homme, devenu sujet de droit international, mérite la protection de tous les États du Monde.

Si tel est le cas, après plusieurs formulations de plaintes auprès de presque toutes les instances tant nationales qu’internationales contre tous les auteurs de ces crimes commis contre les populations de la RDC, nous nous posons tant de questions sur l’inaction de ces états appelés à protéger ces sujets de droit international.

Trop c’est trop.L’indifférence face à une tragédie pareille ne peut être perçue que comme une complicité de la part des personnes visées.

Agissons tout en restant legaliste au nom et pour le compte de notre société. Et cela, sera développer le Congo et pourquoi pas l’Afrique.

Et cela ne peut être effectif que lorsque sur toute l’étendue de l’Afrique règne la paix et la sécurité. Car la sécurité précède le développement.

Que vive la RDC.

Me BATASEMA KABI ClaudeJuriste et analyste politique

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: unité et solidarité, leytmotiv du Caucus des députés nationaux du Haut-Katanga

Les députés nationaux de la quatrième législature de la troisième République élus du Haut-…