Home Sécurité Guerre d’agression: Un désastre humanitaire

Guerre d’agression: Un désastre humanitaire

2 min read
0
0

La situation humanitaire est catastrophique en République démocratique du Congo. La poursuite des combats entre les FARDC et le M23 a fait sensiblement augmenter le nombre des déplacés.

Les agences humanitaires des Nations Unies s’inquiètent des déplacements massifs des populations qui fuient les affrontements.

D’après le bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), en dépit d’un cessez-le-feu prévu le 7 mars et non entrée respecté, des villages entiers ont été vidés de leurs habitants.

C’est notamment le cas des habitants de la zone de Kibirizi, située à environ 120 kilomètres de Goma, qui ont été forcés de fuir les combats dans les villages environnants.

Les Nations Unies ont appelé mercredi tous les protagonistes au respect du droit international humanitaire et de la protection des civils, en leur garantissant l’accès à l’aide humanitaire.

Lire aussi Guerre d’agression : Macron et Guteress humiliés par le M23

Pour rappel, alors qu’ils avaient prétendu qu’ils allaient observer le cessez-le-feu proposé par le médiateur angolais Joao Lourenço, les terroristes du M23 ont poursuivi les attaques sur des positions des Forces armées de la République démocratique du Congo, lundi et mardi, contraignant celles-ci à se défendre.

A en croire l’OCHA, ce sont plus de 800 000 personnes qui ont été affectées par les combats depuis la réactivation du M23.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC-Rwanda: L’UE insiste sur un dialogue inclusif

Alors que les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la coalition…