Home Sécurité Dissidence annoncée au sein du M23: Me Claude Kabi y voit une stratégie sournoise du Rwanda

Dissidence annoncée au sein du M23: Me Claude Kabi y voit une stratégie sournoise du Rwanda

8 min read
0
0

On se rapprocherait peut-être d’un tournant décisif dans la guerre d’agression rwandaise imposée à la RDC par la coalition RDF/M23. Dans un communiqué publié jeudi 22 février 2024, de membres de cette rébellion annoncent avoir créé une dissidence qui se présente comme une aile nationaliste opposée au dicta du Rwanda sur le mouvement. En réaction, l’analyste politique Claude Batasema Kabi n’est pas emballé. Au contraire, il appelle à la prudence et à la vigilance.

Ladite dissidence se nomme « M23 Rénové » et est décrite par ses membres comme « un regroupement des cadres et membres du Mouvement du 23 mars d’origine congolaise, fatigués d’être des marches pieds des mercenaires rwandais et ougandais, qui depuis les offensives, bénéficient eux-mêmes les avantages et les butins de guerre sans parler des financements qui viennent du Rwanda et de l’Ouganda ».

Le communiqué du M23 Rénové porte la signature d’un certain Micky Muhanuka et fait état d’un « mauvais traitement que subissent les congolais membres du M23 et beaucoup d’autres abus ».

Il cite entre autres, « les tueries des civils à grande échelle, les destructions des villages, les pillages et les arrestations » des congolais.

Les dissidents se plaignent aussi du fait que sur la première ligne de front, le commandement rwandais du M23 envoie des enfants congolais « pour les faire abattre comme des insectes ».

Ils dénoncent également l’injustice et le partage inéquitable des recettes générées par les taxes perçues à Mushaki, Kiloriwe, Kitchanga, Mweso, Tongo, Kibumba, Kalengera, Kiwanja et Bunagana.

Il n’y a pas de bons M23

En analysant les informations officielles sur le développement de la situation sur le front ces derniers jours d’une part, et l’offensive diplomatique et médiatique menée par le président de la République, Félix Tshisekedi, d’autre part, Me Claude Batasema Kabi émet l’hypothèse d’une volonté d’infiltration des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) par les prétendus dissidents du M23. Sinon, un moyen de contraindre intelligemment la jeunesse à adhérer à leur mouvement croyant soutenir des bonnes personnes.

"Le choix de ce moment n'est pas fortuite. Il y a notamment les langues qui commencent à se délier de la bonne manière contre le Rwanda au sein de la communauté internationale avec notamment les récentes déclarations des États-Unis, de la France, de la Belgique ainsi que de tous les amis de la paix et de la RDC, demandant à Kigali de cesser tout soutien au M23. Il y a aussi les sanctions ciblées du Conseil de sécurité des Nations Unies contre de dirigeants du M23. A cela s'ajoutent les pertes que le mouvement terroriste enregistre dans ses rangs. Tous ces éléments et d'autres peuvent pousser le patron du M23 qu'est Paul Kagame à créer une fausse dissidence au sein du mouvement dans l'espoir que ceux qui vont se déclarer dissidents soient intégrés dans l'armée congolaise pour la combattre de l'intérieur", estime-t-il.

Il avance que si réellement ils sont nationalistes comme le prétend leur communiqué, le M23 Rénové allait déposer les armes et se mettre à la disposition du programme de démobilisation.

"Vont-ils aujourd'hui prouver qu'ils n'ont pas participé aux massacres, tueries, pillages et autres crimes commis par le M23? Il se peut que ces terroristes soient autrement utilisés par le Rwanda non seulement pour infiltrer les FARDC, mais surtout pour rejoindre les Wazalendo dans le but de les exterminer. Aujourd'hui ils se font passer pour des nationalistes. Or, c'est connu de tous qu'il n'y a pas de bons M23. Tous sont des tueurs et génocidaires", affirme Me Claude Kabi.

Il cite la récente illustration évoquée par le président Félix Tshisekedi, du réendoctrinement par Paul Kagame, des ex- combattants FDLR démobilisés et retournés au Rwanda, aux fins de les renvoyer en RDC pour justifier sa rhétorique de la présence des FDLR sur le sol congolais.

"Les M23, sans distinction, sont tous au service du Rwanda contre le peuple congolais et ses richesses. Nous ne devons pas nous laisser tomber dans les pièges tendus par les ennemis de notre pays comme dans le temps avec le RDC, puis le CNDP, ensuite le M23 et autres lors des différents dialogues avec le gouvernement de Kinshasa. Rien d'étonnant que sentant sa fin approcher à grand pas, le M23 cherche à se muer en M23 Rénové", relève cet analyste politique.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…