Home Politique Nouveau regroupement politique: Le « Palu et Alliés » se lance à la conquête du pouvoir par l’est du pays

Nouveau regroupement politique: Le « Palu et Alliés » se lance à la conquête du pouvoir par l’est du pays

11 min read
0
0

Aux élections du 23 décembre 2018, le Parti Lumumbiste Unifié (Palu) ne compte plus jouer le rôle de faiseur des rois comme en 2006 et 2011 mais, il veut remporter ces scrutins à tous les niveaux. Pour ce faire, il fera route ensemble avec des partis politiques installés sur toute l’étendue du territoire national à travers son regroupement politique dénommé « Palu et Alliés ». La sortie officielle de ce regroupement politique a eu lieu dimanche 3 juin 2018 à la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN).

A cette occasion, le parti d’Antoine Gizenga a confirmé qu’il alignera un candidat président de la République et des candidats députés nationaux, provinciaux et aux élections municipales, urbaines et locales.
Ce sont une dizaine de formations politiques se réclamant nationalistes qui constituent désormais le bloc gauche socialiste congolais. Il s’agit de l’ADR de l’Honorable Elvis Mutiri Wa Bashara, l’UCL de l’Honorable Henri Thomas Lokondo, l’UPRDI de Mushi Bonane, PANU de Charly Wenga, PARECO de l’Honorable Safari, Mai Mai de Yanset Lumumba, CONADEC de Kavira, CVD de l’Honorable Bashizi, ADAC de Matabaro, ACDR d’Alpha Nguru, CCCC de Henri Nzunzi, USL de Ntumba, UPPC de Vital Kabwiku et l’ACCO de Dany Banza dont la procédure d’adhésion est en cours.

La plupart de ces partis ayant une assise politique dans les provinces du Nord et Sud Kivu, la bataille électorale sera rude dans cette partie du pays considérée jusque-là comme bastion de certains partis de la Majorité présidentielle. Autant dire qu’Antoine Gizenga et le Palu au travers ses alliés vont défier Joseph Kabila et la Majorité présidentielle dans ce qui est jusqu’à ce jour sa terre pourvoyeuse de voix. 

Pour ces partis, leur regroupement politique est la concrétisation de la vision politique du Secrétaire général et Chef du Palu, Antoine Gizenga qui rêvait d’un parti fort et puissant rassemblant les forces vives de la RDC. « Le regroupement politique Palu et Alliés est ensuite une réponse citoyenne à la quête d’un cadre politique d’éclosion de l’excellence dans la refondation d’une société égalitaire et collectiviste qui rejette la chosification et l’asservissement du citoyen, un creuset de formation des hommes et des femmes aptes à gérer l’Etat, dans la rigueur, dans l’excellence », ont-ils soutenu dans leur déclaration.

Réunification des forces de la gauche

Convaincus que pour aller loin il faut être soudés et unis, ils s’engagent à fédérer les forces politiques congolaises de gauche pour un nationalisme progressiste. « Oui, nous irons à la conquête du Congo profond. Nous irons dans le Congo profond pour promouvoir le travail, le travail bien fait qui seul libère l’homme de la pauvreté, le travail qui est source de prospérité de toute nation…nous irons dans le Congo profond pour y instaurer l’autorité de l’Etat et sceller un pacte social avec le citoyen de base en vue de rétablir la paix des âmes et construire la solidarité et la concorde nationales pour faire de la République démocratique du Congo un Etat pacifié, stable, uni, démocratique et prospère pour que ce pays de Patrice Emery Lumumba redevienne la fierté des congolais, de l’Afrique et du monde », ont-ils expliqué.

Dans son message lu par le Secrétaire Permanent et Porte-parole du Palu, Robert Ngabu, le Patriarche Gizenga s’est réjoui de la réunification des forces de gauche. « Notre joie est d’autant plus grande que nous avons l’honneur de présider aux destinées de ce regroupement politique, car au-delà d’un objectif électoral commun de gagner et de gouverner ensemble, celui-ci est constitué surtout autour d’une vision chère à notre peuple, celle de construire au Congo une société plus juste où vont se réaliser les valeurs socialistes…l’avènement de ce regroupement inaugure une nouvelle ère et vient matérialiser le rêve de ces quelques jeunes gens qui, il y a cinq décennies, avaient voulu donner à la nation congolaise et à son peuple un bloc politique de gauche », a-t-il rappelé.

Des poids lourds…

Ce regroupement politique sera dirigé par un Conseil National présidé par Antoine Gizenga et un bureau exécutif placé sous la responsabilité d’un Secrétaire exécutif et Porte-parole, Justin Kirumba secondé par deux secrétaires exécutifs adjoints, deux rapporteurs et un Trésorier. Le Postes de premier et deuxième vice-président du Conseil National sont respectivement occupés par Elvis Mutiri et Henri-Thomas Lokondo. Mushi Bonane et Bruno Mavungu assumeront les fonctions de rapporteur et rapporteur adjoint de ce bureau, tout comme Kabuya et Yanset Lumumba qui eux, sont rapporteur et rapporteur adjoint du bureau exécutif. Le poste de Secrétaire exécutif adjoint en charge des questions électorales et celui de Secrétaire exécutif en charge des questions Financières sont respectivement occupés par Charly Wenga et Vital Kabwiku.

Pour Antoine Gizenga, après les tentatives de création d’un grand bloc de la gauche nationaliste de 1960 et de 2006, la naissance de ce regroupement politique consacre la troisième phase de ce processus. « Notre joie est d’autant plus grande du fait que mon appel est finalement entendu. Aujourd’hui, vous êtes là, et je l’espère que d’autres forces politiques et sociales viendront nous rejoindre soit en adhérant au regroupement Palu et Alliés soit en constituant avec notre regroupement une plateforme électorale de la gauche socialiste », a-t-il martelé.

Comme pour rassurer les militants, le vénéré de Gungu a confirmé que le Palu alignera un candidat président de la République ainsi que des candidats à tous les autres niveaux. « A cet effet, nous demandons aux militantes et militants du Palu et à ceux des partis alliés de Kinshasa comme à ceux des provinces de rester tous mobilisés pour arracher la victoire électorale», a-t-il poursuivi.
RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Déficit de l’électricité à Kinshasa : La VSV exige la démission du staff dirigeant de la SNEL

En dehors des droits  civils et politiques, la Voix des Sans Voix pour les droits de …