Home Sports RDC : Vivement un audit sur l’utilisation des crédits alloués aux Fédérations sportives

RDC : Vivement un audit sur l’utilisation des crédits alloués aux Fédérations sportives

10 min read
0
0

A quelques jours de l’ouverture de la CAN Egypte 2019, les yeux de sportifs  congolais sont braqués sur les  Léopards. Ces  derniers ont bouclé  un stage de préparation d’une dizaine de jours à Marbella en Espagne. Si officiellement tout s’est bien passé, des voix s’élèvent pour exiger des justifications sur l’utilisation de 1500 000 USD remis au Président de la Fédération Congolaise de Football et Association (FECOFA) Constant Omari pour la préparation du onze national de la RDC.

Une série d’enquêtes menée auprès du trésor public et à la Présidence de la République a permis à Alternance.CD de révéler au grand jour la consommation abusive et non justifiée des crédits alloués aux Sports par les Présidents de certaines fédérations sportives et d’anciens ministres de tutelle.

La dernière en date concerne les 1500000 dollars américains remis par le Trésor public au Président de la FECOFA pour la préparation des Léopards à la CAN. En réaction à ces révélations accablantes, certains dirigeants de clubs de football, des anciens Léopards et de supporters exigent des justifications à tous les bénéficiaires des crédits alloués aux sports, qu’ils soient de dirigeants de fédérations ou des anciens ministres.

En effet, le mouvement sportif congolais estime qu’au nom de la lutte contre la corruption et la fraude prônée par le Chef de l’Etat, Constant Omari doit justifier l’utilisation de l’argent obtenu du trésor public pour la préparation de la participation des Léopards à la CAN Égypte 2019 avant d’obtenir une autre somme liée à la CAN.

Carton  rouge aux anciens ministres

Face aux rumeurs faisant état de la volonté de certains cadres du FCC de proposer un ancien ministre des sports à ce ministère, les sportifs et les supporters de toutes les disciplines sportives se disent farouchement opposés à un probable come-back de tout ancien ministre des sports qui a été cité dans le détournement des fonds publics. C’est le cas de Claude Nyamugabo, Denis Kambayi, Willy Bakonga et Papy Nyango, sans oublier Astrid Madiya qui, bien qu’ayant passé seulement quelques semaines dans ce ministère, a elle aussi goûté au lait et au miel qui y coulent à flots.
<<Parce qu’ils ont exigé des justifications aux dirigeants de fédérations sportives et se sont tu par la suite, il faut que les inspecteurs de finances remettent à qui de droit leur rapport de complaisance. Il faut également lancer un audit sur la gestion des fonds issus de contrats publicitaires avec des compagnies de télécommunications et d’autres sociétés aux Stade Tata Raphaël et des Martyrs>>, a déclaré un membre influent du mouvement sportif congolais.

A l’en croire, lui et son collègue sont près à manifester avec tous les sportifs congolais, si le Chef de l’Etat confiait le Portefeuille des Sports à un des anciens ministres qui s’est rendu coupable de mauvaise gestion ou de détournement par le passé.

Aussi, le mouvement sportif et tous les intervenants dans le secteur des sports qui ont été consultés dans le cadre des investigations menées dans ce secteur proposent deux noms pour diriger les Sports et Loisirs dans le prochain gouvernement. Il s’agit de Moïse Katumbi et de l’actuel Secrétaire général aux Sports, Barthélémy Okito.

Ils justifient ce choix par le fait que selon eux, ces deux personnalités ont une expérience approuvée dans les sports et surtout qu’ils connaissent tous les acteurs qui interviennent dans ce secteur.
Si le premier est mondialement connu comme dirigeant d’un des clubs de football les plus titrés d’Afrique, le second est un gestionnaire rigoureux et un fin connaisseur des textes légaux qui régissent les sports en RDC. Secrétaire général aux Sports et Loisirs depuis près de dix ans, il est mieux placé pour bien gérer ce ministère si on le lui confiait.

Lisanga Bonganga se bat pour son maintien

Le mouvementsportif congolais et une majeure partie des internautes demandent au Directeur de cabinet du Chef de l’Etat de rappeler au Ministre ai des Sports de répondre à sa demande de justification sur l’utilisation des crédits alloués aux fédérations sportives de Mars 2018 à Avril 2019.

Parlant justement de l’actuel Ministre ai des Sports, Lisanga Bonganga, de sources généralement bien renseignées signalent que lui aussi remuent terre et ciel pour être reconduit. Quitte à corrompre tous ceux qui lui promettent de plaider sa cause auprès de Fatshi. Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Le gestionnaire de l’Office de Routes est lui aussi sommé de justifier l’utilisation des fonds retirés pour la construction des stades.
Autant dire que le mouvement sportif congolais exige un audit général de ce secteur et d’éventuelles sanctions contre tous les gestionnaires de fonds coupables de détournement.
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Ministère de la Communication et Médias: Jolino Makele totalement aphone, Lambert Mende s’en mêle

Le Ministre de la Communication et Médias, Jolino Diwampovesa Makelele parait être un des …