Home Société RTNC : le faux combat contre la DG (Tribune)

RTNC : le faux combat contre la DG (Tribune)

11 min read
0
0

TRIBUNE

Depuis quelques mois, les Kinois, en particulier, et les Congolais, en général, ont un autre regard sur la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC). Nombreux sont ceux qui reconnaissent que la télévision nationale a désormais un bon signal, avec des images qui ont redonné goût à plusieurs téléspectateurs à ne plus aller voir ailleurs. Obligés autrefois de « torturer » leurs télé-commandes pour chercher des chaînes qui diffusent les matches de la Ligue nationale de football (Linafoot), le championnat national de la RDC, les sportifs congolais sont, depuis, bien servis par la RTNC.

Cependant, derrière ces points positifs marqués par la nouvelle direction générale de la RTNC, se cache un groupe d’individus en interne comme à l’externe, toutes griffes dehors, prêts à dévorer la Directrice Générale, Sylvie Elenge. Sur l’avenue Kabinda, l’on apprend que certains agents et cadres qui se recrutent parmi ceux qui voulaient voir la nouvelle DG plonger ses mains dans la mangeoire pour s’associer à eux au « partage » du gâteau.

Or, celle qui bénéficie encore de la confiance du président de la République, chef de l’Etat, qui lui a confié la mission de redorer l’image de la RTNC, a bien compris que ces pratiques ont bloqué l’épanouissement de la chaîne nationale, le grand tam-tam d’Afrique qui avait porté haut la voix de la RDC à travers le continent.

La volonté de rompre avec les mauvaises pratiques du passé

Venue à la RTNC avec la ferme volonté, surtout la détermination de rompre avec les mauvaises pratiques, Sylvie Elenge devrait faire face à de nombreux prédateurs qui ont longtemps transformé cet établissement public en une chasse gardée. Un média où tout le monde pouvait signer des contrats en son nom propre au mépris des intérêts de la chaîne. Ces mêmes personnes qui la journée feignent d’être de bons collaborateurs, se transforment en tireurs des ficelles la nuit, utilisant tous les moyens pour la poignarder dans le dos.

« Awa ozoya RTNC yebaka que tozalaka na ndenge na biso tovandaka » (Traduisez : En venant comme DG à la RTNC, sachez qu’ici nous avons notre manière de vivre), lançaient déjà quelques agents avant que la DG ne prenne officiellement ses fonctions.

La tête de la DG est mise à prix depuis l’annonce des prochaines nominations au Gouvernement peut-être aussi dans les établissements et entreprises publics. C’est dans ce cadre qu’il comprendre la “guerre” menée contre Sylvie Elenge. Selon des sources internes, cette cabale est certainement l’oeuvre de quelques personnes mal intentionnées qui ne jurent que par le maintien du statu quo à la RTNC.

Du coup, la DG devient la cible visée. Une campagne médiatique, financée par des officines bien connues, a été même lancée contre cette dame qui a appris à encaisser des coups venant de toute part depuis sa nomination à la tête de la RTNC. Son entourage affirme que la DG tient à son credo : mettre en pratique sa feuille de route pour relancer la RTNC.

L’IGF avait déjà fouillé

Quelques agents, visiblement instrumentalisés, réclameraient la descente de l’IGF sur l’avenue Kabinda. Sans être informés, ces derniers oublient que les services de Jules Alingete avaient installé leurs bureaux à la haute tour de la commune de Lingwala pour vérifier certaines allégations au lendemain de la tenue des Jeux de la Francophonie, à Kinshasa. Résultat après le marquage serré contre la haute direction de la RTNC : Rien à signaler (RAS).

Quant au prétendu chèque reçu pour la construction d’un Centre de santé, des investigations menées ont montré qu’il n’existait aucune preuve.

A ce sujet, il serait mieux que les auteurs de ces allégations en apportent des preuves ! Et si l’on parlait du fameux contrat avec l’AUFS et d’autres encore. Sur ce dossier, ceux qui sortent des couteaux contre la DG, font semblant d’ignorer que ce sont eux qui ont miné la perception de la redevance audiovisuelle en cédant des droits de collecte à des intermédiaires privés ! Nos fins limiers sont sur ce dossier et cherchent à tout prix à obtenir la liste de ces intermédiaires! Nous n’hésiteront pas de la publier le moment venu !

Pleurs pour le beafteak leur privé

Pour la plupart des agents et cadres de la RTNC encore lucides, le faux combat mené contre la DG n’a aucun sens. Pour eux, cette dame mérite respect pour avoir, par exemple, remis sur pied l’administration qui n’existait plus, relancé avec des moyens du bord plusieurs stations provinciales qui n’emettaient plus ou pour avoir permis aux Congolais de suivre en temps réel la publication des résultats des élections présidentielle et législatives. Et, dans sa ligne de mire, il y a la conception et la mise en œuvre de la prochaine grille de la RTNC1 dont les travaux sont en cours.

Et comme dans chaque guerre il y a souvent des raisons non avouées, on retiendra que Sylvie Elenge, elle, est ciblée pour avoir retiré le beafteak et renversé les autels de certains habitués de ces pratiques malfaisants tant décriées par le Président de la République, chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

A ceux qui veulent tirer encore les choses vers le bas alors que le train du changement a déjà démarré à la RTNC, Jean Baptiste leur lance ce message : “Convertissez-vous…”, les ténèbres ne dureront pas toujours à la RTNC !

Rombaut KASONGO

Vital Kamerhe chahuté au Palais du peuple: Augustin Kabuya désapprouve et gronde
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…