Home Politique Mgr Ngube Ngube: « Tout celui qui combat la coalition FCC-CACH combat Fatshi »

Mgr Ngube Ngube: « Tout celui qui combat la coalition FCC-CACH combat Fatshi »

10 min read
0
0

Le chef de file de l’opposition Républicaine légitime, Mgr Ngube Ngube Pierre Honoré a réagi aux différents sujets qui ont marqué l’actualité en République Démocratique du Congo ces derniers jours.

Dans une déclaration faite à Kinshasa ce jeudi 22 janvier 2020, il a donné la position officielle de sa famille politique notamment sur l’an un du mandat du Président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo, la polémique de l’heure sur la dissolution de l’Assemblée nationale, le dossier de 200 millions de dollars de la Gécamines sans oublier le social de la population congolaise.

Alors que le Chef de l’Etat totalise ce 24 janvier 2020 une année à la tête du pays, place au bilan à mi-parcours. Pour l’opposition Républicaine légitime, le bilan de Félix Tshisekedi est « largement négatif » et marqué notamment par « la non concrétisation des projets soumis à la Nation » lors de son discours d’investiture.

Au moment où l’actualité politique est marquée par le débat sur la dissolution de l’Assemblée nationale, Mgr Ngube Ngube estime que les congolais n’accepteront pas « de vivre de scénario théâtral, de discussions sans fin pendant tout le mandat, sans rien produire » en dehors de vote des lois.
En guise de propositions, il conseille au Gouvernement de la République et aux Gouvernements provinciaux d’investir dans des secteurs productifs pour assurer le bien-être de la population congolaise.

Rappelant au Président de la République ses promesses de lutter contre la corruption, il lui fait remarquer que les dénonciations faites sur le monnayage de suffrages sénatoriaux et des Gouverneurs des provinces sont restés sans suite alors qu’entre temps, la fraude et la corruption sont tolérées dans les services Etatiques et privés.

Au sujet de récentes déclarations faites par le Chef de l’Etat à Londres, l’opposition Républicaine légitime a réagi à quatre points suivants. Premièrement, elle soutient que « le Chef de l’Etat ne peut pas chaque fois prononcer et prendre des décisions de la Nation en dehors du pays » et lui pose la question de savoir pourquoi il est incapable de faire de telles déclarations au pays. Deuxièmement, elle affirme que la crise politique évoquée par Félix Tshisekedi « n’est pas une crise constitutionnelle, mais le malentendu entre individus » membres de la coalition CACH-FCC « qui n’engage aucune institution du pays ».

Troisièmement, l’opposition républicaine légitime insiste sur le fait qu’une crise entre le Chef de l’Etat et ses ministres n’engage aucunement les institutions et ne peut pas causer de crise politique dans le pays. « L’opposition républicaine légitime a aussi suivi avec beaucoup d’attention la réponse à ce sujet, de Madame le Président de l’Assemblée nationale, que nous qualifions de fondée et demande au Chef de l’Etat de ne pas se laisser faire utiliser par l’occident pour leur intérêt en foulant au pied les processus démocratiques et la paix de la RDC », a déclaré Pierre Honoré Ngube Ngube. Il a,  dans la foulée, fustigé le fait que selon lui, le cabinet du Président de la République est composé à plus de 80% des originaires du Kasaï.

Il en est de même de l’attribution des marchés de gré à gré, l’affaire de 15.000.000 USD et celle de 650.000.000 USD dénoncée par le Député national Moba Christian en rapport avec le rapport de reddeition de comptes de l’année 2019.

La justice appelée à clôturer le dossier de la Gécamines

Au nom de l’unité nationale, le Chef de file de l’opposition Républicaine légitime a sorti de l’artillerie lourde contre l’évêque Pascal Mukuna qu’il qualifie de faux pasteur. « Un évêque céphalique, magico-politico-religieux-footballeur-féticheur de Kinshasa, devenu actif ces derniers jours ne jure que par les troubles…Tous les moyens dont il fait mention sont utilisés par les terroristes qui pullulent à l’Est…La preuve en est que l’équipe de football qu’il dirige à Kinshasa brille par l’incivisme sportif », a-t-il vociféré.

Ce, avant de l’enfoncer en disant que « dans ses propos, aucun verset biblique, aucun appel à la paix et à l’unité nationale » et que « tout celui qui combat la coalition FCC-CACH combat Fatshi ».

S’agissant dossier de 200 millions USD de la Gécamines, la position de l’opposition républicaine légitime est tranchée. En effet, elle est d’avis qu’en s’attaquant à ce dossier, le pasteur Pascal Mukuna veut simplement entretenir le tribalisme, puisqu’il est de la même région que le Chef de l’Etat. « L’opposition républicaine légitime demande à cet homme d’arrêter immédiatement avec le dossier de la Gécamines. C’est une distraction pure et simple. Ce dossier peut susciter des situations qui peuvent mettre le pays dans le chao », a prévenu Mgr Ngube Ngube.

Et de poursuivre que « dans ce dossier, la Gécamines a donné toutes les preuves que cet argent a été versé au trésor public. Mais ce faux pasteur magico-politico-religieux-fotballeur-féticheur-céphalique, appuyé par un de ses frères de tribu qui est dans les ONGS de droits de l’homme continue à s’acharner sur ce dossier creux pour nourrir leur haine tribale».
Pour mettre la fin à la polémique, l’opposition républicaine légitime demande à la justice de clôturer le dossier de 200 millions USD de la Gécamines « malgré toutes les pressions inutiles internes et externes qu’elle est en train de subir ».
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Mise en place au Secrétariat général aux Mines : Des agents et cadres crient à la tricherie

Le Ministre des Mines, Prof Willy Kitobo et le Secrétaire Général aux Mines, Joseph Ikoli …