Home Politique Investiture de Félix Tshisekedi : Et si Joseph Kabila honorait son invitation ?

Investiture de Félix Tshisekedi : Et si Joseph Kabila honorait son invitation ?

5 min read
0
0

Réélu lors de l’élection présidentielle du 20 décembre 2023, Félix Tshisekedi prête serment ce samedi 20 janvier 2024. Au moins une vingtaine de chefs d’État sont invités à la cérémonie prévue au stade des Martyrs. L’ancien président de la République et sénateur à vie Joseph Kabila a lui aussi été invité. La présence de ce dernier serait un véritable événement dans l’événement.

Au cours d’un briefing spécial tenu jeudi avec le porte-parole du gouvernement, le Haut représentant du président Félix Tshisekedi, Serge Tshibangu, a révélé que Joseph Kabila a reçu une double invitation.

D’abord, en sa qualité d’ancien chef de l’État et, ensuite, en tant que sénateur à vie et donc membre du sénat de la République démocratique du Congo ainsi que comme citoyen congolais.

Même si sa famille politique, le Front commun pour le Congo (FCC), n’est pas partie prenante au processus électoral en cours, la présence de l’ancien locataire du Palais de la nation au stade des Martyrs n’est pas à écarter.

Pour cause, Joseph Kabila est un homme imprévisible, insondable et doté d’un grand attachement à la paix et à la cohésion nationales.

Sa présence le ferait entrer encore davantage dans l’histoire de la République démocratique du Congo comme la plus grande personnalité politique du moment, qui aura surpassé les querelles politiciennes et se placer au dessus de la mêlée.

Il mettrait de ce fait Félix Tshisekedi dans l’obligation de le consulter pour une éventuelle nouvelle participation du FCC dans la gestion du pays.

LIRE AUSSI Cérémonie d’investurure de Félix Tshisekedi: Pas de départ symbolique du Palais de la Nation pour Joseph Kabila ce jeudi 24 janvier

Bien plus, ce serait un signal fort envoyé aux ennemis du pays dont les rebelles de la coalition AFC/M23( Alliance fleuve Congo et Mouvement du M23) qui voient au silence légendaire du Raïs une sorte de rejet de toute initiative prise par Kinshasa, y compris les efforts fournis pour restaurer la paix dans la partie est du pays.

Enfin, en prenant part à la prestation de serment de Félix Tshisekedi pour un second mandat, Joseph Kabila se positionnerait pour un comeback aux prochaines élections en cas de révision de certaines dispositions verrouillées de la constitution dont la durée du mandat présidentiel et le mode du scrutin de l’élection présidentielle.

Pami Halele

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Contrat léonin à la MIBA: Une société sans représentation en RDC obtient l’exclusivité de la production

Quelques semaines après l’installation des nouveaux membres du Conseil d’admin…