Home Economie RDC: Le Ministère de l’industrie table sur l’accroissement des entreprises industrielles de 525 à plus de 1000 d’ici 2023

RDC: Le Ministère de l’industrie table sur l’accroissement des entreprises industrielles de 525 à plus de 1000 d’ici 2023

4 min read
0
0

La République Démocratique du Congo s’est dotée d’un document de la politique stratégique industrielle. Ce document a été validé le samedi 29 février 2020 par le Ministère de l’industrie à l’issue d’un atelier organisé à Kinshasa.

Les participants ont constaté un déséquilibre entre les provinces dans l’octroi du financement à l’industrie par le Fonds de Promotion de l’Industrie(FPI) comme l’une des principales contraintes au développement industriel. Pour y remédier, les experts ont préconisé de prendre en compte la promotion de l’enseignement technique des jeunes pour une main d’œuvre de qualité au développement industriel.

Dans son discours, le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku, a martelé sur la nécessité de diversifier les secteurs d’investissement industriel pour booster le développement de la RDC.
« Deux éléments nous distraient pendant longtemps : les mines et les guerres. Comment nous allons défier les mines et les guerres. C’est par la diversification de l’économie et cela passe par l’industrialisation, nous avons des forêts, nous avons une terre fertile de 120 millions d’hectares des terres arables pour 1 milliards cinq cents millions de dollars chaque année. C’est un contraste que vous qui êtes dans le secteur de l’industrie vous devez relever, c’est de vous que va venir le développement de la république », a-t-il déclaré.

Le document de la politique et stratégie industrielles sera présenté dans les prochains jours au Conseil des Ministres pour adoption.

Il fixe un certain nombre d’objectifs à réaliser d’ici 2023. Il s’agit entre autres de l’accroissement du nombre des entreprises industrielles de 525 à plus de 1000 d’ici 2023, la création d’au moins 1 million d’emplois, plus particulièrement ceux des jeunes et des femmes ; l’accroissement de la contribution de l’industrie manufacturière aux produits intérieurs bruts à hauteur de 28% contre 19,7% en 2017 et la formation de 80% des agents et cadres du ministère et leur dotation des moyens susceptibles d’améliorer leurs rendements.

Junior Lomanga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Le ministre John Ntumba impliqué dans un détournement de près de 32 millions USD destinés aux travaux de 100 jours au Kasaï Central

Le programme de 100 jours du chef de l’État Félix Tshisekedi, a été un fiasco au Kas…