Home Politique Avis d’expert: Selon Jacques Muhindo, les fonctions de Président de l’U.A sont plus diplomatiques et protocolaires

Avis d’expert: Selon Jacques Muhindo, les fonctions de Président de l’U.A sont plus diplomatiques et protocolaires

5 min read
0
0

Le Chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, est rentré au pays ce lundi 08 février 2021 après avoir pris officiellement ses fonctions de Président de la conférence des Chefs d’États et des gouvernements membres de l’U.A, le samedi dernier 6 février, en remplacement du Sud-africain Cyrille Ramamphosa. Alors que ça se fête dans les rangs de ses sympathisants, qui ont violé les gestes barrières contre Covid-19 pour lui réserver un accueil délirant à Kinshasa, en dépit de l’interdiction des autorités urbaines, Jacques Muhindo Vyalirendi, doctorant en relations internationales estime que la République Démocratique du Congo n’aura pas grand chose à gagner.

Ce chercheur confie à qui veut l’entendre que la RDC comme pays ne va pas en tirer des avantages qui soient considérables.

Jacques Muhindo Vyalirendi est doctorant en relations internationales et se spécialise en organisations internationales à l’Université de Nairobi au Kenya. Il a expliqué à Alternance.CD, dans une interview ce lundi 08 février 2021 que la fonction de Président de l’U.A est plus diplomatique et protocolaire.

A l’en croire, même si la conférence des chefs d’États et des gouvernements membres de l’U.A constitue une instance importante de prise des décisions, l’Union Africaine n’a pas mandat de faire une ingérence dans la gestion interne des États, étant une organisation internationale de coopération et non d’intégration.
« Évidemment, la conférence des Chefs d’États et des gouvernements de l’Union Africaine, c’est la haute instance de délibération et de prise de décision, ce qui fait que le président de l’U.A préside au plus haut de l’institution sur le plan symbolique, et sur le plan de l’image du pays ça compte. Mais sur d’autres plans, économique, politique et consorts, ça n’a aucun impact », a-t-il déclaré.

Jacques Muhindo Vyalirendi soutient ainsi que pour l’U.A, le degré de souveraineté des États l’emporte sur toute décision de sa présidence à ce qui concerne la gestion interne des pays membres.
« Ainsi, poursuit-il, le nouveau statut du président Congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur la scène internationale n’aura pas du tout un nouvel impact, qui soit du coup considéré comme solution à la crise politique qui sévit au pays .»
Toutefois, ce doctorant en Relations Internationales, spécialiste des Organisations internationales est convaincu que le président congolais pourra user de ce mandat à la tête de l’Union Africaine pour mobiliser les États membres autour des défis de l’heure, dont l’insécurité à l’Est du pays, en dépit du faible moyen technique dont dispose l’U.A pour faire face à cette menace.

Didy Vitava

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Débouté pour la 5ème fois dans l’affaire qui l’oppose au FPI: Kin Kiey Mulumba aux abois

Débiteur insolvable auprès du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), le Professeur…