Home Politique Dans une thèse de doctorat à l’UNIKIN: Le Général Kanyama exhume la lutte contre le phénomène Kuluna à Kinshasa

Dans une thèse de doctorat à l’UNIKIN: Le Général Kanyama exhume la lutte contre le phénomène Kuluna à Kinshasa

6 min read
0
0

Le célèbre Général Célestin Kanyama Cishiku s’apprête à ajouter un nouveau grade sur son CV déjà costaud. Cette fois-ci, le Directeur Général des écoles de formation de la police nationale congolaise n’attend pas une Ordonnance présidentielle mais plutôt une décision d’un jury composé des civils. Il est programmé pour la soutenance publique de sa thèse de doctorat en droit, samedi 18 septembre 2021, à l’Universite de Kinshasa (UNIKIN).

L’ancien Commissaire provincial de la Police de la ville province de Kinshasa a consacré sa thèse de doctorat en la lutte contre le phénomène Kuluna en République Démocratique du Congo.

Il a quitté ses fonctions de Commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise de la ville de Kinshasa depuis quatre ans. Mais quand on évoque la question de la sécurité dans la capitale, beaucoup de kinois se souviennent en bien de lui. Pour cause, le Général Célestin Kanyama Cishiku a eu le mérite de réduire sensiblement la criminalité urbaine appellée communément phénomène Kuluna.

On se souvient notamment de l’opération «LIKOFI»(coup de poing en Lingala), menée à Kinshasa entre novembre 2013 et février 2014, qui a permis de réduire les agissements des gangs de délinquants armés.

Un des acteurs clés de la lutte contre la criminalité en RDC en général et à Kinshasa en particulier, le Général Célestin Kanyama a fait une lecture scientifique de cette lutte dans sa thèse de doctorat. Le sujet choisi est des plus interpellateurs: «Contribution à la construction d’une politique criminelle face au phénomène Kuluna en République Démocratique du Congo de 2009 à 2015 ».

Selon un communiqué officiel du Rectorat de l’UNIKIN, le Chef de Travaux (CT) Célestin Kanyama sera en face d’un jury composé de sept Professeurs, répartis en membres effectifs et membres suppléants, samedi 18 septembre 2021, dans la salle Luc Gillon.

Celui qui a été surnommé «esprit de mort » affrontera notamment les célèbres Professeurs Nyabirungu Mwene Songa(Secrétaire Général du Jury), Ntumba Bwatshia(membre effectif) et leurs collègues Ngoto Ngoi Ngalingi et Seghobe Bigira(suppléants).

Ce jury hautement blindé sera présidé par le Professeur Kenge Ngomba Tshilombayi et on y trouvera aussi le Professeur Labana Lasay’abar.

Le charismatique et très redoutable Général Célestin Kanyama abordera-t-il la question d’« au moins 41 personnes tuées ou disparues du fait de l’action de policiers » sous sa conduite durant l’opération LIKOFI, selon un rapport des Nations Unies?

En tout cas, la soutenance de sa thèse de doctorat est très attendue par tous ceux qui s’intéressent à la question de la sécurité dans la capitale congolaise.

Seulement, l’accès dans la salle sera très restreint, pandémie de Covid-19 oblige.

Jean Pérou Kabouira

DANS LA MEME CATÉGORIE

Matata Ponyo: une soutenance de thèse de doctorat aux allures d’une rentrée politique réussie

Visé par la réflexion d’un professeur sur les thèses de doctorat à l’Unikin: Minaku vole au secours du doyen de la faculté de Droit

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…