Home Politique Biden-Fatshi: Au-delà de l’imbécilité collective congolaise autour des photos de leurs échanges…

Biden-Fatshi: Au-delà de l’imbécilité collective congolaise autour des photos de leurs échanges…

7 min read
0
0

Depuis samedi 30 octobre 2021, les internautes congolais ne parlent que des photos du président de la République, Félix Tshisekedi avec son homologue américain, Joe Biden, prises en Rome, en marge du sommet du G20. Dans les rues de Kinshasa aussi, des militants pro et anti régime en place en RDC utilisent ces photos pour en faire une guerre de piques. Si les premiers trouvent une occasion de vanter une prouesse diplomatique de leur champion, d’autres s’acharnent sur le Chef de l’Etat. Personne n’a cherché à savoir ce que ce sommet peut apporter au pays, encore moins ce que les deux Chefs d’Etat se sont dits. Quelle paresse intellectuelle!

A suivre le débat inutile qui a alimenté les réseaux sociaux, on croirait que le Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union Africaine aurait effectué le déplacement de Rome, en Italie, juste pour se régaler aux côtés de son homologue américain Joe Biden, avec en prime des belles photos à conserver pour ses archives.

A voir les commentaires de ses sympathisants, on dirait que ce voyage n’aurait servi qu’à fournir de preuves de la grandeur de Félix Tshisekedi au plan international.

De l’autre côté, les anti Fatshi sont prêts à se suicider et cherchent désespérément à démontrer combien il n’a jamais été reçu officiellement à la Maison Blanche. Tous refusent de fournir un petit effort pour connaître ce que les deux chefs d’Etat se sont dits.

Il a fallu attendre un communiqué de l’Ambassade américaine en RDC pour que la population congolaise soit réellement informée au sujet du contenu des échanges entre Joe Biden et Félix Tshisekedi.

« Biden et Tshisekedi ont également discuté de l’impératif de protéger la forêt tropicale du bassin du Congo, qui est la deuxième plus grande forêt tropicale au monde, pour atteindre l’objectif mondial d’atteindre zéro émission nette d carbone d’ici 2050 », a tweeté l’ambassade américaine à Kinshasa.

Au cours de ce tête-à-tête d’une demi heure, Biden et Tshisekedi ont, toujours d’après l’ambassade américaine en RDC, cogité sur les efforts de ce dernier, en sa qualité de président en exercice de l’Union Africaine, sur la nécessité de promouvoir la paix et la sécurité en Afrique sans oublier les crises en Éthiopie et au Soudan.

« Le président Biden a salué les efforts du président Tshisekedi pour promouvoir la transparence, lutter contre la corruption et respecter les droits humains dans la manière dont la RDC gère ses vastes ressources naturelles », précise le communiqué de l’Ambassade américaine.

De son côté, la presse présidentielle congolaise s’est illustrée par la médiocrité communicationelle, en mettant un accent sur des photos, en lieu et place du contenu des échanges entre les présidents américain et congolais.
« L’image de cette entrevue prise après la photo de famille revient en boucle sur les médias présents à Rome. Visiblement décontractés, les deux Chefs d’Etat ont échangé quelques mots en plus des salutations », a indiqué une dépêche de la Cellule de communication de la Présidence de la République.

C’est dire que dans l’imaginaire collectif congolais, le fait pour Félix Tshisekedi de se prendre en photo aux côtés de son homologue américain suffit. Le reste ne semble intéresser personne.

Ce comportement correspond à ce que l’ancien Premier ministre français, Michel Rocard, appelle « l’imbécillité politique collective ».

Jean Pérou Kabouira