Home Politique Audit au CGEA: Redevenus lucides après la suspension de Vincent Lukanda, les syndicalistes donnent raison à José Mpanda

Audit au CGEA: Redevenus lucides après la suspension de Vincent Lukanda, les syndicalistes donnent raison à José Mpanda

7 min read
0
0

La délégation syndicale du Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA) ne s’oppose plus à l’audit de la gestion de cette institution. C’est ce qu’elle a fait savoir au ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda, dans une correspondance datée du 18 novembre 2021. Les syndicalistes lui ont exprimé leur soutien tous azimuts au Commissaire Général ai, le Professeur Thierry Tangou, désigné par lui, en remplacement de l’ex Commissaire Général Vincent Lukanda.

C’est ce qu’on appelle retrouver sa lucidité après avoir vécu longtemps sous la manipulation. C’est le moins que l’on puisse dire du virage opéré par la délégation syndicale du CGEA dans la perception de l’audit de gestion de cet établissement public décidé par le ministre de tutelle.

Pas plus longtemps qu’en septembre dernier, Xavier Mbaki et Edouard Numu Diatunda, respectivement président et secrétaire de la délégation syndicale du Commissariat général à l’énergie atomique criaient partout que le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique voulait saboter ce qu’ils présentaient comme les bonnes actions découlant des résolutions de la commission ad-hoc mise en place par le comité de gestion.

Lire aussi CGEA: Prof Vincent Lukanda entraîne un groupe d’agents manipulés dans sa rébellion contre le ministre de tutelle

Intrépide, Me José Mpanda ne s’est pas découragé et s’est attaqué au virus et non aux symptômes.

A cet effet, il a débarqué du bateau le manipulateur, le Prof Vincent Lukanda, qui a été suspendu de ses fonctions suite aux sérieux indices des graves détournements des fonds et d’autres faits gravissimes.

Du coup, des syndicalistes autrefois manipulés jusqu’à la moelle épinière, ont recouvré leur bon jugement et se sont rapidement amendés.

Ainsi, dans une correspondance lui adressée le 18 novembre dernier, la délégation syndicale du CGEA a remercié le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique pour ses actions et initiatives à l’égard de leur institution.

On peut y lire entre autres ce qui suit:
« Nous, membres de la Délégation syndicale du CGEA/CREN-K, venons(…) vous remercier par rapport à la mission d’audit que vous avez mise en place car elle permettra d’en savoir un peu plus sur la gestion passée du CGEA et vous encourageons par la même occasion de maintenir la dynamique que vous avez imprégnée sous la direction du Commissaire Général a.i. afin de préserver la paix sociale qui règne actuellement au CGEA/CREN-K ».

Vincent Lukanda fuit le contradictoire

Plus loin, les syndicalistes du CGEA ont demandé au ministre de tutelle de confirmer le Professeur Thierry Tangou Tabou au poste de Commissaire Général à l’énergie atomique avec le maintien de tous ses collaborateurs.

C’est dire que la commission d’audit composée des délégués des ministères des finances, de la justice et de la Recherche Scientifique à laquelle est associée la délégation syndicale du CGEA bénéficie du soutien total des agents et cadres.

Une source proche du dossier signale que cette commission « aurait pu terminer le travail n’eut été les dilatoires de l’incriminé{ ndlr Vincent Lukanda} qui fuyait le contradictoire et qui fuit actuellement la confrontation avec son directeur administratif et financier sur les décaissements de plusieurs sommes d’argent sans pièces justificatives ».

Jean Pérou Kabouira