Home Société Doutant de ses facultés mentales: Les enfants de Verkys Kiamuangana s’opposent à son mariage avec une jeune dame

Doutant de ses facultés mentales: Les enfants de Verkys Kiamuangana s’opposent à son mariage avec une jeune dame

3 min read
0
0

Sacrilège, escroquerie, arnaque, théâtre… méchanceté font partie des commentaires que l’on pouvait lire dans les réseaux sociaux, à la suite de la publication des séquences vidéos du mariage de l’artiste musicien Verkys Kiamuangana avec une jeune dame. Victime d’un accident célébral d’origine cardio-vasculaire (AVC) il y a quelque temps, ce dernier a célébré son mariage, samedi 23 avril 2022, avec une jeune fille.

Ses enfants s’y opposent farouchement, pour le double motif qu’il serait toujours marié à une autre femme, et surtout qu’il n’aurait pas encore repris ses facultés mentales.

Alors qu’il fêtera ses 78 ans d’âge en mai prochain, l’auteur compositeur, arrangeur, saxophoniste, producteur et chanteur Verkys Kiamuangana Mateta continue à savourer la beauté féminine.

Le célèbre artiste qui a le mérite d’avoir réussi à aménager un espace pour le saxophone dans l’espace sébéné congolais est encore capable d’aménager de l’espace dans son cœur pour celle qu’il aime.

C’est ce qu’il a fait ce samedi 23 avril, en convoyant avec une jolie dame dénommée Séraphine Kondoli Kiamutu. Gros souci: treize de ses enfants sont contre cette union.

« Faisons opposition au mariage de Monsieur Kiamuangana Mateta Georges Verkys et Kondoli Kiamutu Séraphine, ledit mariage qui aura lieu ce samedi 23 avril 2022 à Kinshasa…Compte tenu que notre père Kiamuangana Mateta Georges Verkys étant toujours marié à Mme Bola Lucie Caroline, étant victime d’un AVC cérébral et de plus n’ayant pas repris toutes ses facultés mentales pour décider, contracter ou engager quoi que ce soit, nous ses enfants avons décidé de nous opposer fermement à ce mariage », ont-ils expliqué dans une procuration spéciale parvenue datée du 21 avril dernier, parvenue à alternance.cd.

Cette affaire risque de finir devant les instances judiciaires.

Jean Pérou Kabouira