Home Politique Processus électoral : La diaspora congolaise donne de la voix

Processus électoral : La diaspora congolaise donne de la voix

4 min read
0
0

OPINION

La loi portant identification et enrôlement des électeurs en RDC prévoit deux paramètres biométriques. Il s’agit de la photographie et l’empreinte digitale.

L’insertion de l’Iris sans modification préalable de ladite loi est contra legem.
Il en est de même pour le choix arbitraire par la CENI de 5 pays pour l’enrôlement de la Diaspora. Ces deux points doivent être réglés par la loi et non par des actes réglementaires. Préalable: modification de la loi avant l’enrôlement.

Le but des actes réglementaires c’est pour compléter les lois et non les contredire.

La réponse à la question de savoir s’ils ont encore le temps de modifier cette loi et de la faire voter au parlement est oui. Deux semaines suffisent pour modifier cette loi et la faire adopter au parlement.

Lire aussi Suivi du processus électoral : C’est fini pour Joseph Olenghankoy et son CNSA!

En ce qui concerne l’identification et l’enrôlement des RD congolais vivant à l’étranger, l’article 13 de la Constitution est très clair.
Il stipule que: « Aucun Congolais ne peut, en matière d’éducation et d’accès aux fonctions
publiques ni en aucune autre matière, faire l’objet d’une mesure discriminatoire, qu’elle résulte de la loi ou d’un acte de l’exécutif, en raison de sa religion, de son origine familiale, de sa condition sociale, de sa résidence, de ses opinions ou de ses convictions politiques, de son appartenance à une race, à une ethnie, à une tribu, à une minorité culturelle ou linguistique ».

Comment ils{la CENI} ont procédés pour faire le choix des compatriotes vivant aux USA, Canada, France, Belgique et l’Afrique du Sud pour les identifier et enrôler pour les élections et non pas d’autres ?

Une semaine est assez pour modifier et faire voter une loi. Cela ne doit pas être une justification valable pour prolonger le délais du processus électoral.

Jean-Pierre ALUMBA LUKAMBA, Directeur exécutif de la Diaspora congolaise pour le développement, partie prenante au processus électoral