Home Politique Kinshasa : La Regideso menacée par la pollution des rivières

Kinshasa : La Regideso menacée par la pollution des rivières

5 min read
0
0

L’entreprise publique chargée de la distribution d’eau potable sur l’ensemble du territoire national, la REGIDESO, tire la sonnette d’alarme contre les activités nuisibles de la population autour des rivières et sites de captage d’eau.

En effet, les tas des déchets et des substances qui arborent les rivières et cours d’eaux dans la ville Kinshasa, constituent une catastrophe environnementale qui affecte négativement la desserte en eau potable.

Le directeur de production de la Regideso, Eugène Sopi Phambu Eugène identifie trois causes majeures à la base de la pollution des rivières, qui empêchent à cette société publique de bien accomplir sa mission. Il s’agit notamment des problèmes liés à l’assainissement de la ville de Kinshasa, des constructions anarchiques et des érosions.

« Pour des Kinois, tous les caniveaux et rivières sont devenus des poubelles ; et quand il pleut, les eaux de ruissellement prennent tout ce qui est sachets, bouteilles en plastique et autres immondices qu’elles amènent dans la rivière et quand cela arrive à notre niveau, nous avons des problèmes de succion pour prendre de l’eau dans la rivière et l’amener dans l’usine de traitement », explique-t-il.

Pour préserver l’environnement, la loi congolaise prévoit une distance de 50 mètres de part et d’autres avant toute construction au tours des rivières et cours d’eau utilisés pour le captage d’eau. Le non-respect de ces dispositions réglementaires est à la base de cette situation déplorable avec des conséquences désastreuses sur l’ensemble de la Population.

« Dans notre rivière ici si vous observez, même au niveau du captage, il y a ceux qui ont construit à demi mètre de la rivière. Et quand on construit à demi mètre de la rivière cela signifie quoi ? C’est que tout ce qui est déchets ménagers pour ces maisons là, tout ce qui est eau de vanne, même des toilettes on les envoie dans la rivière », a-t-il poursuivi.

D’autre part, le lotissement des plusieurs sites sans respect des normes d’urbanisation occasionne des érosions qui déversent dans les rivières boues et sables. Ce qui dénature profondément l’eau captée par la Regideso et constitue un vrai danger pour des machines utilisées pour le captage d’eau.

« Par manque de respect des normes urbanistiques, il y a des érosions. Dès qu’il pleut, il y a la boue et le sable qui sont acheminés dans la rivière et causent deux problèmes : soit nous n’arrivons plus à avoir la quantité d’eau à soutirer, soit les sables vont avec l’eau jusque dans nos machines qui par conséquent tombent en panne à tout moment, car le premier ennemi de nos machines c’est le sable », renchérit le directeur de production de la Regideso.

Face à cette situation, la Regideso appelle à une prise de conscience collective et individuelle dans la gestion quotidienne de l’environnement.

As.

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: La vérité sur l’objet de la mission du coordonnateur national du P-DDRCS à Kampala

C’est le journal Africa News qui a mis fin aux rumeurs répandues sur la toile ce lun…