Home Politique IX èmes jeux de la Francophonie : Un canular diabolique contre le Ministre Didier Mazenga désamorcé

IX èmes jeux de la Francophonie : Un canular diabolique contre le Ministre Didier Mazenga désamorcé

9 min read
0
0

Décidément, les pourfendeurs de l’action gouvernementale sont prêts à se suicider s’il le faut, pour voir le gouvernement congolais échouer dans l’organisation des 9 èmes jeux de la Francophonie.

Alors que les autorités sont passées à la vitesse supérieure dans l’organisation de cette grande rencontre culturelle, un canular faussement présenté comme une information a failli désorienter l’opinion nationale, ce jeudi 03 février 2022. Un média en ligne, visiblement induit en erreur et/ou mal renseigné a prétendu que les 9 èmes jeux de la Francophonie s’ éloigneraient de la République Démocratique du Congo. L’auteur de ce torchon accuse le Ministre de l’Intégration régionale et Francophonie, Me Didier Mazenga d’avoir offert des marchés aux « entreprises sans se référer au comité chargé de l’organisation desdits jeux ».

Pour couper l’herbe sous le pied de la rumeur, la Cellule de communication de ce ministère a publié une mise au point, qui ridiculise avec des arguments à béton, les pourfendeurs de ce membre exemplaire du gouvernement.

En sept points, cette mise au point dont une copie est parvenue à alternance.cd a désamorcé la « bombe » larguée sur les réseaux sociaux contre Me Didier Mazenga et démontré que l’organisation des 9 èmes jeux de la Francophonie évolue bien.

D’abord, on rappelle que c’est par Ordonnance présidentielle que les directeurs nationaux adjoints de ces jeux ont été nommés et que c’est le directeur national qui « embauche au sein de cette structure et non le ministre de l’intégration régionale et Francophonie ».

Contrairement aux allégations de nos confrères dont nous taisons les noms, pour protéger leur honneur même s’ils se sont foutus de l’honneur d’un membre du gouvernement, la cellule de communication du ministre Didier Mazenga affirme qu’ « aucun contrat n’a été signé » par ce dernier et se demande logiquement d’où viendrait alors le détournement.

« Il y a eu plutôt, précise-t-on, un appel d’offres qui a été lancé il y a quelques jours ».

S’informer pour mieux informer

Le Premier Ministre Sama Lukonde et le Min. Didier Mazenga après un entretien avec une délégation du comité international des Jeux

Ayant constaté qu’il y a une carence criante d’information dans le chef de l’auteur de ce canular, les auteurs de la mise au point lui ont donné gratuitement une petite leçon sur le fonctionnement des jeux de la Francophonie.

« Le Ministre Didier Mazenga est le Chairman du Comité de Pilotage de ces Jeux. Ce Comité comporte en son sein plusieue Membres diversifiés, y compris d’autres issus des Ministères des Finances, ITP, Culture, Sports, Gouvernorat/Kinshasa, etc. L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a envoyé des experts au mois de novembre 2021, lesquels étaient reçus par le 1 er ministre Sama Lukonde, données et archives vérifiables. Tout a été clair », lui-ont-ils expliqué.

Et de poursuivre que « récemment, 26 millions USD étaient débloquées pour la poursuite des travaux et la parachèvement des travaux au site du stade Tata Raphaël ».

A en croire la Cellule de Communication du Ministère de l’Intégration régionale et Francophonie, les procédures à respecter, conformément à l’esprit des cahiers de charges sont strictement suivies et le ministre Didier Mazenga ne peut en aucun cas déroger à la règle.

« Depuis que l’ordonnance présidentielle a restitué, il y a peu, la Direction de la Francophonie au Ministère de l’Intégration Régionale et de la Francophonie, tous les ténors des labos de l’obscurantisme se sont réveillés pour nuire sans arguments probants. Au demeurant, l’organisation des 9èmes Jeux de la Francophonie évolue à pas rassurant. Cela donne des insomnies à tous les prophètes de malheur déboussolés. Ils changent leur mode opératoire en initiant à longueur de journées une campagne de sape visant à ternir injustement et pour des fins inavouées, l’image du Comité d’organisation et celle du Ministre Didier Mazenga M. Au final, toute campagne d’ intoxication qui proviendrait des détracteurs ne va pas étouffer la volonté du Chef de l’État Félix Tshisekedi, soit dérailler les actions du Gouvernement Sama Lukonde quant à l’organisation de ces jeux de haute portée internationale. À travers le Gouvernement de la République, toutes les armes sont déjà affûtées afin de répondre favorablement à cette éventualité », a conclu la Cellule de Communication du ministère de l’Intégration régionale et Francophonie.

Aux dernières nouvelles, c’est un autre Didier, ancien DJ et ancien Haut représentant du Chef de l’Etat aux IX èmes Jeux de la Francophonie, qui serait à la manœuvre pour saper l’image de son homonyme.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…