Home Sécurité Affrontements avec le M23: Les FARDC déplorent la mort de 4 civils fauchés par « les bombes rwandaises »

Affrontements avec le M23: Les FARDC déplorent la mort de 4 civils fauchés par « les bombes rwandaises »

5 min read
0
0

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont communiqué sur les affrontements qui ont repris sur plusieurs fronts avec les terroristes du M23, depuis jeudi 20 octobre 2022. Dans un communiqué publié le 23 octobre, le Commandant du Service de Communication et d’information de l’armée nationale, le Général-Major Sylvain Ekenge Bomusa Efomi, a fait le point sur la situation sur le terrain.

Il accuse le M23 et l’armée rwandaise d’avoir abusé de la bonne foi du Chef de l’Etat, en relançant les hostilités.

« Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que, malgré la bonne foi et volonté de Son Excellence Monsieur le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, de trouver des solutions concertées dans la guerre d’agression imposée par le Rwanda à notre pays, les Forces de Défense du Rwanda, sous le couvert du M23, ont lancé depuis jeudi 20 octobre 2022, des attaques sur les positions des FARDC sur l’axe RANGIRA-RWANGUBA-TCHENGERERO. Après avoir essuyé des revers sur cet axe où elles croyaient s’emparer facilement de cet important tronçon routier en vue d’empêcher le ravitaillement des forces loyalistes, une autre offensive a été lancée sur l’axe TAMUGENGA, où les affrontements se poursuivent », a annoncé le Porte-parole des FARDC.

Il a relevé que dans l’ensemble, les militaires loyalistes se comportent de manière exemplaire et contrôlent la situation dans tous les fronts.

Lire aussi Christophe Lutundula sur l’agression de la RDC : « Nous disposons d’une arme très puissante : la mobilisation populaire »

« Au total, a déploré le Général-Major Sylvain Ekenge, un civil a été fauché par les bombes rwandaises et cinq autres personnes blessées dans l’axe RANGIRA-RWANGUBA-TCHENGERERO » tandis que « dans l’axe TAMUGENGA, trois civils ont été tués et 35 autres blessés dont des enfants à NYABIKORO, près de l’hôpital de RWANGUBA ».

Cependant, les FARDC rassurent la population de leur détermination de répondre « avec vigueur » à ces attaques, de défendre l’intégrité territoriale et de protéger la population « jusqu’au sacrifice suprême ».

Lire également Armée : Félix Tshisekedi achève un gigantesque chantier

Entre temps, le M23 se livre à une véritable campagne d’intoxication dans les réseaux sociaux. Alternance.cd se refuse de relayer une moindre de leurs déclarations, question de ne pas contribuer à l’agression de la République Démocratique du Congo par le Rwanda via ce mouvement déclaré terroriste par le gouvernement congolais.

Junior Lomanga

Dans la même catégorie

Alternance.cd ne publiera plus les informations sur les actes barbares des groupes armés à l’Est

Crise avec le M23: Félix Tshisekedi remet Yoweri Museveni devant ses responsabilités

Du rififi à Luanda: Un cessez-le-feu avec le « mouvement terroriste » M23 ou avec Kigali?

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…