Home Politique Folle violence à Lodja: Le Député national Alexis Luwundji sollicite la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire

Folle violence à Lodja: Le Député national Alexis Luwundji sollicite la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire

6 min read
0
0

La situation sécuritaire s’est détériorée dans la province du Sankuru en général et dans le Territoire de Lodja en particulier ces derniers mois. Député national de ce Territoire , Alexis Luwundji Okitasombo a saisi le bureau de l’Assemblée nationale pour solliciter une commission d’enquête parlementaire.

Qu’est-ce qui est à la base de l’insécurité grandissante dans le territoire de Lodja ? Et comment faire pour l’éradiquer ? Face à ces questions et d’autres, rares sont les personnes qui sont capables d’apporter des réponses précises, tellement la situation est complexe.

Le député national Alexis Luwundji en est conscient et, sans chercher à spéculer, il s’en remet au bureau de l’Assemblée nationale.

A cet effet, il a tenu à rappeler, dans sa correspondance réceptionnée ce mardi 8 mars 2022 par qui de droit, que le Sankuru qui, connaissait une spirale de violence depuis des années, a vu les violences s’amplifier après les élections générales de 2018.

« Il faut noter que l’absence de l’autorité de l’Etat n’a pas, entre temps, arrangé la situation. Cependant, après le récent passage du Président de la République, Son Excellence Félix Tshisekedi Tshilombo dans la province, certaines officines obscures s’emploient à exacerber les tensions intercommunautaires jusqu’à ramener à la surface une violence folle encore plus intense », explique-t-il.

A titre illustratif, Alexis Luwundji évoque « un macabre bilan en fréquence des crimes crapuleux » dans les secteurs de Nambelo Lohembe, Mvunge et celui de Kondo Tshumbe.

« Presque chaque jour, poursuit ce député national, on compte des morts ( par armes de feu ou armes blanches), des villages entiers, des écoles, des centres de santé incendiés, des femmes violées, des enfants brûlés vifs, des milliers des déplacés sans aucune assistante ».

Affirmant que « des cas d’agressions gratuites se multiplient, et ils provoquent une véritable psychose dans l’opinion » dans sa circonscription électorale, l’élu de Lodja redoute une « sérieuse menace de faire basculer l’espace du Sankuru dans un funeste engrenage de l’horreur dont on ignore comment l’arrêter ».

Face à ce table horrible, Alexis Luwundji a formulé la demande suivante au bureau de la chambre basse du parlement :

« Je voudrais solliciter, à la lumière de la gravité des circonstances actuelles et de l’insécurité grandissante à Lodja, que votre Bureau veuille bien accepter de diligenter une commission d’enquête parlementaire pour recueillir les éléments d’information les plus complets afin d’établir les responsabilités et proposer des solutions adéquates aptes à restaurer l’autorité de l’Etat et à garantir la paix sociale dans cette partie de la République ».

Lire aussi Alerte à la guerre civile dans le Sankuru: les armes circulent comme de petits pains

A noter que Luwundji a fait partie des députés nationaux qui ont été dépêchés à Lodja, fin 2019, dans le cadre d’une commission d’information parlementaire. Il fait remarquer au Bureau de l’Assemblée nationale que le rapport de ladite commission « n’a jamais été soumis et discuté en plénière ».

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le nouveau vice-premier ministre de la Défense salue la bravoure des FARDC face au M23

Dans sa note d’information lors de la première réunion du Conseil des ministres, ten…