Home Politique Léopards foot : Tout ça pour ça ?

Léopards foot : Tout ça pour ça ?

6 min read
0
0

La République Démocratique du Congo n’ira pas à la Coupe du monde Qatar 2022. Les Léopards ont été écrasés par les Lions d’Atlas du Maroc au match retour (1-4) après un match aller prometteur à Kinshasa(1-1). Avec cette défaite, mieux cette humiliation, ce sont les espoirs de plusieurs millions de congolais de voir leur pays se qualifier pour la deuxième fois de son histoire à la phase finale d’un mondial qui partent en fumées. Ce sont aussi des énergies et des moyens financiers collossaux qui ont été bousillés en vain.

Prières, pratiques fétichistes, incantations, musique…rien n’a été oublié par les autorités pour espérer faire gagner les Léopards au stade Mohammed V à Casablanca. Presque rien car, peu de places ont été accordées aux vrais supporters pour faire le déplacement du Maroc, la priorité étant accordée à la dizaine des députés nationaux envoyés en « mission » au Royaume Chérifien.

Sur les plateaux de télévision et dans les réseaux sociaux, des charlatans se nommant pasteurs, à l’instar du sulfureux Denis Lessi ou féticheur autoproclamé tel que Edingwe n’ont cessé de prédire la qualification des Léopards.

Aux dernières nouvelles, presque toute cette bande de charlatans aurait été payée pour faire le « job » ou a reçu de promesses d’argent de la part des autorités du ministère des Sports.

Une chanson de mobilisation qui n’a pas mobilisé

Pour mieux préparer les deux rencontre des barrages contre le Maroc, le ministère des Sports a également financé la réalisation d’une chanson dite de soutien aux Léopards. Une oeuvre à laquelle ont participé notamment les musiciens Koffi Olomide et sa complice Cindy le Cœur, JB Mpiana, Lokwa Kanza, Ferre Gola, Héritier Watanabe, Innoncent Balume alias Innoss’B, Barbara Kanam pour ne citer que ceux-ci. Compositeur de cette chanson, Félix Wazekwa a révélé que tous les artistes qui y ont participé ont été payés par le ministère des Sports, sans avancer le montant de leurs cachets.

Dix jours après sa publication, « Léopards Fimbu International », du nom de cet opus, n’a été visualisé qu’un peu plus de 385 000 fois dans un pays de plus de cent millions d’habitants.

Dans les bars et autres discothèques de Kinshasa et même au stade, il n’a pas été joué avant et pendant le match. Autant dire que l’œuvre de Félix Wazekwa n’a pas mobilisé la population et n’a donc pas atteint sa cible.

Pour revenir au match retour, il faut tout simplement dire que la RDC a respecté son statut d’équipe la plus faible des barrages en étant la seule Nation à encaisser plus de trois buts d’écart.

Ainsi, les hommes de Vahid Halilhodzic ont fait trembler le filet quatre fois respectivement par Azzedine Ounahi et , Tissoudali à la première mi-temps (2-0); Azzedine Ounahi et Achraf Hakimi à la deuxième mi-temps pour 4-0.

Le petit joli but de Ben Malango Ngita à la 77 ème minute n’a servi à rien, si ce n’est à sauver l’honneur du buteur lui-même, laissé sur le banc de touche alors qu’il pouvait apporter peut être quelque chose de mieux à ses coéquipiers si Hector Cuper lui faisait un peu plus confiance.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Le chargé des opérations des FARDC remonte le moral des troupes à Lubero

Le chef d’état-major général adjoint des Forces armées de la République démocratique…