Home Politique Convoqué par Lutundula : L’ambassadeur du Rwanda en RDC plaide pour une mission de vérification et de restauration de la confiance entre les deux pays

Convoqué par Lutundula : L’ambassadeur du Rwanda en RDC plaide pour une mission de vérification et de restauration de la confiance entre les deux pays

6 min read
0
0

Le Vice-premier ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, a a convoqué, ce mardi 29 mars 2022, l’ambassadeur de la République du Rwanda en RDC, Vincent Karega. Une convocation intervenant après la dénonciation faite par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) du soutien de l’armée rwandaise au Mouvement du 23 mars(M23), qui ont lancé depuis deux jours des attaques dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Les deux personnalités ont discuté de la sécurité dans l’Est de la RDC, en particulier des activités du M23 dans le cadre de la coopération bilatérale.

Vincent Karega a rapporté à la presse que les deux parties ont convenu de mettre sur pied une mission de vérification et de restauration de la confiance et de coopération.

« A travers nos conversations, nous avons rassuré au Vice-premier ministre que le Rwanda n’a aucun intérêt à épauler les M23. Par contre ensemble, en tant que pays voisins en bonne coopération, nous devons travailler ensemble pour nous assurer qu’il n’y ait pas insécurité dans nos frontières », a-t-il dit.

Selon la cellule de communication du ministère des Affaires étrangères, l’ambassadeur rwandais à Kinshasa a reconnu qu’il y a eu beaucoup d’activités ces derniers temps par le Mouvement du 23 mars qui existe depuis 9 ans, dont certains membres habitent au Rwanda, d’autres en Ouganda dans les camps des réfugiés et un groupe armé resté dans les massifs volcaniques en RDC.

Capturés depuis lundi ou depuis un mois?

Concernant les accusations des FARDC du soutien de l’armée rwandaise au M23, Vincent Karega a répondu que les deux militaires n’ont pas été capturés lundi mais plutôt depuis un mois.

Il a ajouté que le Rwanda est interressé à travailler avec l’armée congolaise pour interroger ensemble les captifs en vue de confirmer ou infirmer leurs numéros matricules et identités.

« Nous n’avons pas de telles unités dans notre armée », a-t-il protesté, ajoutant que « nous sommes confiants de le dire par e que nous n’avons aucune intention, aucun plan, ni projet de l’armée rwandaise à épauler une cause qu’on ne maîtrise pas de M23, alors que nous sommes signataires de tous les accords, entre autres, celui d’Addis-Abeba ».

Travailler ensemble pour la vérification des informations

S’agissant de la réaction du chef de la diplomatie à ses explications, le diplomate rwandais a affirmé qu’elle est bonne et constructive comme étant aussi avec les présidents Tshisekedi et Paul Kagame en Jordanie.

« L’essentiel est de nous assurer mutuellement, travailler ensemble et vérifier toutes les informations qui viennent des terrains, et d’assumer ce qui est réel. Et ce qui est juste imaginaire ou peut être faux, mais pour les deux, le Rwanda les conteste jusqu’à preuve du contraire » , a conclu Vincent Karega.

Entre temps, les combats continuent sur le terrain entre les FARDC et le M23 dans le territoire de Rutshuru.

JPK

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Haut-Katanga: l’UDPS Michel Kabwe prend la tête de l’Assemblée provinciale

Le député provincial Michel Kabwe Mwamba a été élu président du bureau définitif de l&rsqu…