Home Politique Affaire Matata : Plus de 50 000 signatures récoltées au Maniema pour exiger le recouvrement de ses droits fondamentaux

Affaire Matata : Plus de 50 000 signatures récoltées au Maniema pour exiger le recouvrement de ses droits fondamentaux

7 min read
0
1

Les forces vives de la province du Maniema, toutes tendances confondues, dénoncent ce qu’elles qualifient des « graves violences des droits et libertés fondamentaux » du Sénateur Matata Ponyo. Elles ont initié une pétition à l’attention du Président de la République, à travers laquelle elles s’inquiètent du silence des pouvoirs publics du pays face à cette situation.

Au cours d’un point de presse animé ce jeudi 12 mai 2022 à Kinshasa, Hervé Mandji, membre du bureau provincial du mouvement international des étudiants catholiques/Maniema (MIEC) a annoncé que plus de 50.000 personnes ont déjà apposé leurs signatures à ladite pétition et que de milliers d’autres signatures sont enregistrées chaque jour.

Il a expliqué que cette démarche de la population du Maniema, toutes tendances confondues, se justifie par trois raisons : le souci de la justice, la vérité et la reconnaissance.

Respecter l’arrêt de la Cour Constitutionnelle

En ce qui concerne la justice, les forces vives du Maniema exigent l’application pure et simple de l’arrêt n°RP 0001 du 15 novembre 2021, rendu en premier et dernier ressort, qui a définitivement clos le dossier « débâcle du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo ».

Au sujet de la vérité, elles rappellent que par le réquisitoire n°14229/RMPI/0001/P.G.C.CONST/MOP/2021 du 15 mai 2021, adressé au Sénat, le Procureur Général de la République près la Cour Constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo, « avait clairement indiqué que le dossier Bukanga Lonzo qui était en instruction en son temps au parquet général près la Cour de Cassation, lui avait été transmis par son collègue, pour disposition et compétence ». Elles notent qu’« il s’agirait là, ni plus ni moins, d’un acharnement politique » orchestré contre le sénateur Matata Ponyo.

Hervé Mandji (ici à gauche) a tenu à souligner, au nom des forces vives du Maniema, qu’au regard de son statut de meilleur Premier ministre de l’histoire de la République Démocratique du Congo, avec des réalisations palpables sur l’ensemble du pays, Matata Ponyo ne mérite pas un tel acharnement. A l’en croire, par reconnaissance, c’est normal que les bénéficiaires de certaines de ses réalisations, en l’occurrence la population du Maniema, initient une pétition pour exiger le respect de ses droits fondamentaux.

Voici les cinq principales exigences contenues dans ladite pétition dont des copies ont été déposées notamment à l’Assemblée nationale, au Sénat et auprès du Premier président de la Cour Constitutionnelle:

  1. Demander à toutes les institutions de la République en général et, particulièrement au Président de la République, en sa qualité de garant de la constitution et du bon fonctionnement des institutions, de respecter et de faire respecter les dispositions de l’article 168 de la Constitution en application de l’arrêt RP0001 du 15 novembre 2021 de la Cour Constitutionnelle ;
  2. Demander au Sénat de restituer au Sénateur Matata Ponyo ses immunités parlementaires en vertu de la constitution et de son règlement intérieur;
  3. Solliciter le recouvrement des droits et libertés fondamentaux du Sénateur Matata Mponyo, notamment son droit aux soins appropriés à l’endroit de son choix, son droit de mouvement tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays;
  4. Demander à la communauté internationale en général, et au Secrétaire Général des Nations Unies, aux ambassadeurs des pays membres permanents du conseil de sécurité des Nations Unies, aux représentants de l’Union Européenne et de l’Union Africaine en particulier, de se pencher sérieusement sur le dossier Matata et enfin ;
  5. Recommander aux acteurs politiques du pays à privilégier à tout prix la recherche de l’intérêt général dans leur conquête du pouvoir, dans le strict respect des valeurs modernes en général, et congolaises en particulier.

ALT.

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kasaï: Le pressant ultimatum de l’Assemblée provinciale aux élus en situation d’incompatibilité

Les trente députés provinciaux du Kasaï sont désormais investis des pouvoirs parlementaire…