Home Politique Visé par une motion de défiance à l’Assemblée nationale : Qui pourra sauver le ministre Chérubin Okende ?

Visé par une motion de défiance à l’Assemblée nationale : Qui pourra sauver le ministre Chérubin Okende ?

5 min read
0
0
fardc 1 min

C’est un coup dur pour le ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement. Chérubin Okende est visé par une motion de défiance à l’Assemblée nationale.

D’après plusieurs sources, une soixantaine de députés nationaux auraient déjà apposé leurs signatures sur ladite motion, qui sera déposée, sauf changement, ce mardi 12 octobre au bureau de l’Assemblée nationale.

Un député signataire a confié à alternance.cd qu’il est reproché à ce membre du gouvernement, entre autres, l’incompétence et l’ingérence dans la gestion des entreprises et structures de son ministère.

Conformément au Règlement Intérieur de la chambre basse du parlement, il suffit qu’une motion de défiance récolte 50 signatures pour qu’elle soit déposée pour être examinée. Lors de l’examen, 251 voix pour seront nécessaires pour que le membre du gouvernement visé soit destitué.

Lire aussi Transco : Ce que Chérubin Okende et Chief Tshipamba ne disent pas aux agents

Issu de Ensemble pour le Changement, plateforme de Moïse Katumbi, le Ministre Chérubin Okende n’a pas encore choisi publiquement entre l’ancien Gouverneur de l’ex-Katanga et le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo, contrairement aux autres membres du gouvernement issus de la même famille politique qui eux, se sont clairement exprimés sur le sujet.

C’est le cas du Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, qui a annoncé qu’il battra campagne pour Félix Tshisekedi en 2023. Ministre d’Etat au Plan, Christian Mwando a quant à lui choisi de demeurer fidèle au président du TP Mazembe.

Ni Katumbiste ni Tshisekediste?

La position de Chérubin Okende se fait encore attendre. Des membres de son entourage renseignent qu’il hésiterait de se prononcer.

Toutefois, on se souvient que le ministre des transports et voies de communication Chérubin Okende a été le seul membre du gouvernement à avoir fait le déplacement de Kisangani, dans la province de la Tshopo, pour participer au lancement par Moïse Katumbi de son parti politique, Ensemble pour la République.

« Mais, avance un député national de l’UDPS qui a requis, beaucoup de choses se sont passées depuis, y compris la prise de position de ses collègues Lutundula et Mwando ».

Lire également Conflit des compétences entre deux Warriors : Chérubin Okende et Adèle Kayinda se rentrent dedans

Jugé donc tiède, et sachant que les Katumbistes sont en froid avec les Tshisekedistes, le ministre Chérubin Okende risque d’être destitué, surtout que sa gestion du ministère des Transports, Voies de Communication et Désenclavement laisse à désirer.

Aussi, la récente déclaration d’un groupe de députés nationaux de Ensemble pour le Changement, demandant aux ministres pro Katumbi de démissionner, n’augure rien de bon pour ce membre du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

Junior Lomanga

ANNONCE 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Opposé à la fragilisation du contrôle au sein de l’État : L’ODEP en croisade contre la campagne anti-IGF

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a dans un communiqué publié jeudi 22 fé…