Home Politique Autoévaluation à mis-parcours de l’action du gouvernement : Sama Lukonde éprouve l’honnêteté de ses ministres

Autoévaluation à mis-parcours de l’action du gouvernement : Sama Lukonde éprouve l’honnêteté de ses ministres

4 min read
0
0

Dans sa communication lors de la soixante- quatorzième réunion du Conseil des Ministres, le Premier ministre a demandé à chaque ministre de procéder à l’autoévaluation à mis-parcours de sa gestion. Dans un pays où une rencontre avec les acteurs de son secteur est souvent considérée comme une réalisation et un devoir comme une prouesse, Sama Lukonde aura du pain sur la planche pour distinguer le vrai du faux.

En République Démocratique du Congo, tous les ministres prétendent soutenir la vision du Chef de l’Etat. A l’approche de la fin de l’année 2022, le Premier ministre a estimé nécessaire pour le gouvernement, de procéder à une autoévaluation à mis parcours, de la mise en œuvre du programme d’actions 2021-2023, qui se résume en quatre points, à savoir, politique, justice, défense et sécurité; économie et finances; reconstruction et; Social et culturel.

« Il a insisté sur la nécessité de ne ménager aucun effort pour poursuivre la réalisation des actions prévues, lesquelles doivent concrétiser la vision du Président de la République, Chef de l’Etat, celle de bâtir un Congo fort, prospère et solidaire », a rapporté le Ministre du Numérique, Prof Eberande Kolongele, dans le compte rendu de la 74 ème réunion du Conseil des Ministres.

Il a poursuivi que pour « pour ce faire, le Premier ministre a exhorté chaque ministre, chacun en ce qui le concerne, à se livrer à cette exigence de la gestion axée sur les résultats, pour identifier les actions totalement réalisées, celles en cours et celles non encore réalisées ».

Lire aussi « Le gouvernement ne vend pas, ni ne cède les concessions des centres et instituts de recherche »(SG à la Recherche Scientifique)

Pour Sama Lukonde, « cet exercice de management public va permettre au gouvernement de mieux s’acquitter de son devoir de redevabilité en toute transparence vis-à-vis du peuple .»

Reste à savoir si le Premier ministre ira jusqu’au bout de sa logique, sachant qu’il n’a n’a défini ni le mécanisme, ni la durée de ladite autoévaluation, encore moins les mesures à prendre contre les récalcitrants.

Aussi, l’une des principales questions qui en découlent est de savoir si les ministres qui n’ont pas été à la hauteur auront le courage de le reconnaître. L’honnêteté des membres du gouvernement est donc en rude épreuve.

Junior Lomanga

ANNONCE
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mise en place du gouvernement: clôture ce vendredi des consultations entreprises par Judith Suminwa

La première ministre, Judith Sunimwa Tuluka, achève ce vendredi 19 avril 2024, ses consult…