Home Politique Kinshasa: A peine créé, l’ACP de Gentiny Ngobila se délite

Kinshasa: A peine créé, l’ACP de Gentiny Ngobila se délite

5 min read
0
0

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, est sur une mauvaise pente. A peine créé, son parti politique, Alliance des congolais progressistes (ACP) a du mal à séduire les membres des institutions provinciales.

C’est le moins que l’on puisse dire au regard du refus de plusieurs personnalités d’assumer des responsabilités au sein de ce parti politique qui a rempli du monde le stade des Martyrs le jour de son lancement officiel.

La dernière en date est le député provincial Papy Epiana Nzamu.

Dans une correspondance qui circule sur la toile et dont il a confirmé l’authenticité, l’élu de Maluku a fait savoir à Gentiny Ngobila, président national de l’ACP, le rejet de sa nomination au sein de son parti politique.

« Faisant suite à ma nomination au sein du parti politique Alliance des congolais progressistes, ACP en sigle, lui-a-t-il écrit, je vous fais comprendre qu’en tant que Député provincial élu sur la liste du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, PPRD, il me semble pas indiqué de pouvoir assumer une responsabilité quelconque dans un autre parti politique ».

Lire aussi Kinshasa : Fatshi a besoin d’un bilan, Ngobila lui présente un parti politique

D’après les informations parvenues à alternance.cd, d’autres personnalités dont d’anciens cadres du PPRD qui ont accepté d’adhérer à l’ACP auraient changé d’avis. Ce revirement s’expliquerait par leur non nomination dans les récentes mises en place dans les entreprises publiques et la petite territoriale.

D’un souci à un autre, Gentiny Ngobila a vu la ministre provinciale de Kinshasa en charge des Affaires foncières, urbanisme et habitat, Tsasa Mbungu Marie Nelly, démissionner « pour de raisons personnelles ».

La lettre de sa démission a été réceptionnée lundi 28 novembre 2022 par le secrétariat exécutif du gouvernement provincial de Kinshasa.

La désormais ex- ministre provinciale des Affaires foncières de Kinshasa est une ancienne du PPRD. Elle a été élue députée Mont-Ngafula aux élections de 2018. Deux ans plus tard, elle a été nommée au gouvernement provincial. A l’instar de ses nombreux anciens collègues ministres provinciaux, elle a rejoint l’ACP.

Trop d’illusions pour rien?

Pour rappel, c’est le 28 mai dernier que le gouverneur de la ville de Kinshasa a lancé officiellement, dans un stade des Martyrs plein, son parti politique.

Lire également RDC : LGD, le parti de Matata rafle les jeunes cadres du pays

Plusieurs personnalités, notamment des membres du gouvernement provincial, des bourgoumestres de communes de Kinshasa et de jeunes en quête d’emploi ont pris part à cette activité. Tous ou presque espéraient conserver leurs postes ou avoir de nominations.

De l’avis des analystes, c’est donc compréhensible qu’ils ne fassent pas long feu au sein de ce parti qui commençait à être présenté comme « le parti le plus populaire » dans la capitale congolaise, selon plusieurs sondages d’opinion.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: légère baisse des prix des carburants dans la zone ouest

A travers un arrêté signé le 23 mai 2024, le vice-premier ministre ad intérim de l’E…