Home Société Kwilu: Situation humanitaire catastrophique pour les déplacés de Kwamouth

Kwilu: Situation humanitaire catastrophique pour les déplacés de Kwamouth

3 min read
0
0

Ils sont rattrapés par la mort après avoir fui la mort. Les déplacés de Kwamouth et Bagata ayant trouvé refuge à Bandundu-ville vivent dans la précarité absolue. Manquant de tout, ils risquent de mourir massivement suite aux mauvaises conditions de vie.

Les déplacés des territoires de Kwamouth et Bagata qui ont fui les violences perpétrées par des miliciens lors du conflit interthnique entre les Teke et les Yaka sont abandonnés à leur triste sort dans le chef-lieu du Kwilu.

D’après le directeur de cabinet du ministre provincial des affaires humanitaires de cette province, quatre d’entre eux sont décédés ces deniers jours.

Lire aussi Nord-Kivu : Un don en vivres et non vivres du gouvernement central remis aux déplacés de Nyiragongo et de Rutshuru

« Avec ces mauvaises conditions, nous avons encore enregistré quatre cas de décès des personnes, les corps sont encore à la morgue. C’est suite à certaines conditions de déplacement et aussi aux conditions de vie dans les familles d’accueil. Nous avons deux adultes et deux enfants », a dit à nos confrères d’ACTUALITE.CD, Jérémie Bikele.

D’après cette source, il y a au total déjà douze décès dans les rangs de déplacés rien que dans la ville de Bandundu.

Pourtant, en octobre dernier, 5 membres du gouvernement central ont acheminé ce qui a été présenté comme une aide du gouvernement aux déplacés de Kwamouth dans le chef-lieu de la province du Kwilu.

Des chiffres officiels faisaient état de plus de 6000 déplacés.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Pour sa réélection et celle de Félix Tshisekedi : Spectaculaire démonstration de force de José Mpanda à Mbuji-Mayi

Il est un habitué des pleins car, à chacune de ses décentes à Mbuji-Mayi, il a droit à un …