Home Sécurité Retrait du M23 de Kabumba: Une stratégie pour obtenir le dialogue avec le gouvernement?

Retrait du M23 de Kabumba: Une stratégie pour obtenir le dialogue avec le gouvernement?

4 min read
0
0

Comme annoncé, les terroristes du M23 ont plié bagage et quitté Kimbumba ce vendredi 23 décembre 2022. Ils ont cédé cette localité située à une vingtaine de kilomètres de Goma à la force régionale des États de l’Afrique de l’Est (EAC), au cours d’une cérémonie officielle.

Même s’il est encore très tôt de parler de libération, la joie est visible sur les visages des habitants de Kibumba. La décision des responsables du mouvement terroriste M23 a été effective quelques heures après la publication par des experts des Nations Unies d’un autre rapport qui démontre avec des preuves que l’armée rwandaise a mené des « opérations militaires » dans l’Est de la République démocratique du Congo et lui a livré des «armes, des munitions et des uniformes ».

Devant de journalistes, le colonel autoproclamé John Amani Nzenze a menacé que si d’autres groupes armés et même les FARDC « pénètrent ici, nous allons trouver un remède à cela ».

Pour le M23, cette décision est sous tendue par les conclusions des réunions tenues à Kibumba le 12 et 22 Décembre 2022, entre le M23 et la force régionale et le Mécanisme ad hoc de vérification.

A lire le communiqué qui annonçait ce retrait, surtout au point deux où le M23 a dit « apporter son soutien aux efforts régionaux », d’aucuns pensent que ces terroristes appuyés par l’armée rwandaise cherchent à convaincre le gouvernement congolais à se mettre sur la table des discussions avec eux.

Lire aussi Christophe Mboso au sujet du dialogue avec le M23: « On ne négocie pas avec les terroristes »

Ce, alors que Kinshasa n’est pas totalement opposé au dialogue avec le Rwanda, parrain et soutien internationalement reconnu du M23.

A ce propos, lors de son entretien avec la sous secrétaire d’Etat française Chrysoula Zacharopoulou, jeudi dernier, le vice-premier ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a indiqué que la RDC n’a jamais dit qu’elle ne va jamais dialoguer avec le Rwanda, « mais ce que nous voulons, c’est créer les conditions d’un dialogue sincère et d’une coopération bénéfique ».

Reste à savoir si le gouvernement congolais ira jusqu’à revoir sa position toujours tranchée et intransigeante sur la non tenue du dialogue avec le M23.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le combat de dignité du Dr Denis Mukwege en faveur de la femme congolaise à travers la réparation de la fistule et du prolapsus dans des villages enclavés

Dans les contrées reculées et les villages isolés de la République démocratique du Congo, …