Home Sécurité Est de la RDC : Les USA insistent sur une solution politique

Est de la RDC : Les USA insistent sur une solution politique

4 min read
0
0


Alors que le Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) plus connus sous la dénomination de Wazalendo continuent à pourchasser les rebelles du M23 des territoires qu’ils occupent, les États-Unis appellent à une sorte de cessez-le-feu qui ne dit pas son nom.

Dans une déclaration publiée le 12 octobre 2023, l’ambassade américaine à Kinshasa a émis des inquiétudes sur la situation sécuritaire dans l’est de la République démocratique du Congo.

Elle dit noter « avec inquiétude la recrudescence de la violence dans la province du Nord-Kivu », suite à l’intensification des affrontements entre une coalition de groupes armés et le M23.

« Nous appelons le gouvernement de la RDC, la Monusco et ma force régionale de la Communauté de l'Afrique de l'est à redoubler d'efforts pour assurer la protection des civils dans le cadre de leurs compétences et mandats respectifs, de manière coordonnée. Nous appelons toutes les autorités concernées à permettre aux populations affectées d'avoir accès sans entraves à l'aide humanitaire », peut-on lire dans ledit communiqué.

Entre temps, les Wazalendo accusent la force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’est de constituer un obstacle au retour de la paix dans l’est de la RDC de payer affirme-t-on, leur complicité avec les M23.

Ces accusations ont été faites après que les contingents ougandais et kenyans déployés dans la région ont empêché au jeunes volontaires pour la défense de la patrie d’accéder à la cité de Kiwanja.

Pour les États-Unis en revanche, la solution à la crise sécuritaire dans l’est de la RDC ne viendra pas des armes.

« La crise dans l'est de la RDC exige une solution politique et non militaire. Nous enjoignons toutes les parties prenantes à adhérer pleinement aux accords conclus dans le cadre des processus de médiation régionaux récents, comprenant le cessez-le-feu observé depuis le 7 mars 2023 et nous préconisons un accès sécurisé et une enquête rapide par le mécanisme de vérification et de surveillance », a martelé l'ambassade des États-Unis en RDC.

Ce, en promettant d’utiliser « tous les outils diplomatiques disponibles pour isoler et condamner ceux qui sapent la paix et la sécurité dans l’est de la RDC ».

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Léon Nguwa: «les épreuves endurées par l’UNC en 14 ans d’existence et son leader démontrent que notre destinée sera meilleure »

19 juin 2010-19 juin 2014, l’Union pour la nation congolaise (UNC) a totalisé quator…