Home Politique Évaluation des gouverneurs sous Tshisekedi: Jacques Kyabula, bilan positif(Les Points)

Évaluation des gouverneurs sous Tshisekedi: Jacques Kyabula, bilan positif(Les Points)

10 min read
0
0

Par Sondage Les Points

Quatre mois après son investiture, le président Félix Tshisekedi avait réuni, en mai 2019, les gouverneurs de provinces lors d’un séminaire organisé à Kinshasa. Il leur a fait savoir notamment qu’il comptait sur chacun d’eux afin qu’à l’issue de son mandat de cinq ans en tant que chef de l’État, il apporte le changement tant promis au cours de sa campagne électorale. Lors de la conférence des gouverneurs organisée l’année suivante, il leur a confié une feuille de route axée sur cinq domaines, à savoir les infrastructures, le social, l’économie, l’énergie (eau et électricité) ainsi que la politique et la sécurité.

Cinq ans plus tard, l’heure est au moment de la proclamation du bilan final définitif. Sondage Les Points, qui évaluait trimestriellement, le bilan de chaque gouverneur, a mis sur pied le bilan des 26 chefs des exécutifs provinciaux et est parvenu à la conclusion suivante : le bilan de Jacques Kyabula est positif et, le gouverneur du Haut-Katanga est le meilleur de tous durant le premier quinquennat de Félix Tshisekedi.

Lors de la dernière conférence des gouverneurs tenue en novembre dernier, il a été relevé que malgré le rendement faible de certains gouverneurs pris individuellement, des actions à impact visible, palpable et durable qui rentrent tout droit dans le bilan du premier quinquennat de Félix Tshisekedi ont été réalisées.

C’est ainsi que le gouverneur du Haut-Katanga s’est positivement distingué tout au long du mandat, avec des actions de grande envergure dans tous les cinq domaines susmentionnés, donnant un grand avantage pour le président de la République sortant dans sa province lors des élections du 20 décembre prochain.

1. Infrastructures

Au cours de cinq dernières années, Jacques Kyabula a construit ou réhabilité au total 63 ouvrages, grandes infrastructures notamment : des routes ; universités ; écoles ; hôpitaux ; bâtiments administratifs et d’autres. Ces infrastructures sont tractables, localisables et desservent la population. Elles ont eu le mérite d’avoir contribué au développement de la province et à son ressort économique.

Les habitants du Haut-Katanga affirment que leur province s’est transformée en un véritable chantier à ciel ouvert qui a donné du vin fruit, rendant accessible des endroits qui ont longtemps été inaccessibles et réhabilitant des routes autre fois en état de délabrement avancé.

2. Économie

Sur le plan économique et social, le bilan de Jacques Kyabula aura été marqué essentiellement par cinq grandes actions, entre autres : la réduction drastique des prix des denrées alimentaires dont la farine de maïs, la suppression de certaines barrières qui occasionnaient l’augmentation desdits prix ; la lutte contre la fraude dans le secteur minier et l’organisation des forums miniers .

3. Social

La province du Haut- Katanga a été la première à prendre les dispositions anti-Covid 19 en créant un centre de quarantaine pour accueillir les personnes touchées par cette pandémie.

Pendant son mandat, on enregistre plusieurs centres médicaux construit et équipés en matériel et médicaments.La province s’est dotée des parcs Agro pastorales qui produisent et vendent des produits alimentaires à bas prix à la population locale.

Remise de dons aux étudiants et élèves de la province.

Au total, 45 grandes actions ont été enregistrées dans le domaine social

4. Énergie (eau et électricité)

Sous Jacques Kyabula, le Haut-Katanga a réalisé des avancées notables dans l’amélioration de la desserte en eau et en électricité.

Notez : plus de 48 ouvrages entre autre12 fontaines ont été érigées sur l’étendue de la province dont la plus grande est celle de Sakania avec une réserve de 3.500 mètres cube d’eau par jourL’éclairage public a été installé et/ou rétabli dans les artères principales et secondaires de toutes les villes de la province.

5. Politique et sécurité

Jacques Kyabula a réussi là où peu de personnes le donnaient à l’avance perdant : maîtriser les politiques institutionnels (assemblée provinciale) et extra institutionnels. En effet, à la tête d’une province à fortes tensions politiques, il a réussi le pari de maintenir le Haut-Katanga dans le giron du camp présidentiel, l’Union sacrée de la nation mais en maintenant de bons rapports, en tant que gouverneur, avec des acteurs politiques de l’opposition.

Au début de son mandat, Jacques Kyabula a fait face à une insécurité visiblement instrumentalisée.

Avec le temps, le gouverneur du Haut-Katanga a réussi à la maîtriser. Pour ce faire, il a entrepris des efforts soutenus d’une part, pour contraindre les tireurs de ficelles à abandonner leur sale besogne et, d’autre part, a mis les services compétents de l’État dans les meilleures conditions pour y faire face. A cet effet, il a doté aux services de la police et de sécurité de matériels roulants et autre logistique pour restaurer la paix sur toute l’étendue de la province.

Conséquence : plusieurs réseaux de bandits qui se livraient à la délinquance urbaine dans les villes dont Lubumbashi, ont été démantelés et leurs meneurs arrêtés, jugés et condamnés par la justice. Ci-dessous (voir annexe) la liste des réalisations du gouverneur Jacques Kyabula.

Les Points

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…