Home Politique Fraude électorale : L’étonnante et révoltante absence de Jules Lodi sur la liste des candidats sanctionnés par la CENI

Fraude électorale : L’étonnante et révoltante absence de Jules Lodi sur la liste des candidats sanctionnés par la CENI

7 min read
0
0

En apprenant que la Commission électorale nationale indépendante(CENI) a publié la liste des candidats aux législatives nationales et provinciales du 20 décembre dernier dont les résultats sont invalidés à cause de la fraude, les populations du Sankuru espéraient que le nom de Jules Lodi Emongo allait figurer sur la première page. Avec raison car, ce dernier, gouverneur de son état, a été accusé de bourrage d’urnes à Katako-Kombe et à Lusamboville où il a été candidat respectivement député national et député provincial. La déception est à la hauteur des attentes.

Pour une des rares fois, le Sankuru ne figure pas sur une liste noire. Aucun candidat n’a jusque-là été reconnu coupable de fraude et tricherie. Mais en réalité, la province de Patrice Emery Lumumba est loin d’être sans tâches. Au contraire, plusieurs candidats aux législatives nationales et provinciales au Sankuru auraient détenu de machines à voter.

C’est le cas du gouverneur Jules Lodi Emongo. En effet, des images de la fraude électorale dans la circonscription électorale de Lusamboville où il a été candidat député provincial envahissent la toile.

On y voit des effets électoraux dont une disposition de vote électronique (DEV) être transportés par une foule en colère après les avoir arrachés de mains de partisants de Jules Lodi. « Ce n’est qu’une vidéo et donc pas une preuve irréfutable », pourrait-on rétorquer.

L’ire des candidats de Lusambo

Cette objection ne tient pas face aux autres éléments de preuve qui accablent le gouverneur du Sankuru. C’est le cas notamment du mémorandum des candidats députés nationaux, provincaiux et conseillers communaux des circonscriptions électorales de Lusamboville et du territoire de Lusambo, adressé au secrétaire exécutif provincial de la CENI/Sankuru.

Lire aussi Tricherie et corruption : Yolande Ebongo sort de la fonction publique le pagne dans les cuisses

Dans ce document daté du 21 décembre 2021, il est mentionné noir sur blanc notamment ce qui suit:

« Cependant, le nommé Jules Lodi Emongo, numéro 1 de l'exécutif Sankuru et candidat député provincial dans la ville de Lusambo n'a cessé d'user de la Police nationale congolaise et de l'armée pour se faire élire jusqu'à faire arrêter dans les conditions inhumaines ses challengers…Pire encore, le 2 ème suppléant du candidat Jules Lodi Emongo en la personne de monsieur Olembe Lokika Idris étant au village Okitandeke, a délocalisé le centre de vote de son lieu initial vers une église locale tout en ravissant et déchirant les accréditations des témoins des autres candidats et observateurs avec des menaces, arme à feu à main.»

D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour lesquelles le vote a eu lieu à Lusamboville et Lusambo dimanche 24 décembre 2023, soit quatre jours après le jour officiel du vote sur l’ensemble du pays.

Vote à domicile dans son village natal

Si besoin de preuves il y en a encore, des habitants du village d’origine de Jules Lodi, à Ovungu dans le territoire de Katako-Kombe où il a été candidat député national, témoignent que beaucoup d’entre eux ont été priés, le jour du vote, de rentrer, étant donné que toutes les machines à voter auraient été réquisitionnées et stockées à la résidence du gouverneur.

Même scène à Lotanga, un autre village où on a assisté à une sorte de vote à domicile en faveur de Jules Lodi.

Heureusement que dans son communiqué de presse n°002/CENI/2024 annonçant sa décision portant annulation de la totalité des suffrages obtenus par des candidats aux élections législatives, provinciales et communales dans certaines circonscriptions, la CENI a laissé entendre que « la commission ad hoc continue à enregistrer les dénonciations » et que « les sanctions appropriées seront prises à l’endroit de tout candidat et agent de la CENI qui serait impliqué ».

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Léon Nguwa: «les épreuves endurées par l’UNC en 14 ans d’existence et son leader démontrent que notre destinée sera meilleure »

19 juin 2010-19 juin 2014, l’Union pour la nation congolaise (UNC) a totalisé quator…