Home Politique Gouvernorat et bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa: Augustin Kabuya importune les députés provinciaux et compromet les chances des candidats UDPS

Gouvernorat et bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa: Augustin Kabuya importune les députés provinciaux et compromet les chances des candidats UDPS

8 min read
0
1

C’est ce que l’on appelle tuer la démocratie en voulant instaurer la pensée unique dans une institution qui symbolise la démocratie au niveau provincial. Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a déconné, vendredi 12 avril 2024, lors de ses échanges avec les députés provinciaux UDPS et alliés de Kinshasa, à Fleuve Congo hôtel. Augustin Kabuya leur a manqué d’égard, en allant jusqu’à brandir la menace d’invalidation à l’encontre des élus qui ne suivraient pas ses consignes de vote.

La bonne image qu’il s’est construite en qualité d’informateur désigné par le président de la République pour identifier la majorité parlementaire a rapidement cédé place à celle d’un homme impulsif, qui a du mal à contrôler sa parole. Augustin Kabuya l’a démontré vendredi dernier.

Selon des témoins, il a sermonné les députés provinciaux UDPS et Alliés, en menaçant ouvertement d’user de son influence au sein du pouvoir pour faire invalider ceux qui ne voteraient pas pour les candidats du parti présidentiel et alliés à l’élection du gouverneur et vice-gouverneur et à celle des membres du bureau définitif de l’Assemblée provinciale.

"Dans sa furie, confie à alternance.cd un participant à la réunion, Augustin Kabuya a forcé les députés UDPS et Alliés qui nourrissent l'ambition de candidater comme indépendants à différents postes au bureau de l'Assemblée provinciale, de se retirer sans conditions".

La colère après l’humiliation

Certains élus de Kinshasa qui ont participé à cette réunion affirment en être sortis avec le sentiment d’inutilité et de révolte.

"J'ai le sentiment que dans ce pays, un député ne vaut rien face au SG du parti présidentiel. La facilité avec laquelle il nous a intimidés et menacés d'invalidation pour nous remplacer par nos suppléants qu'il affirme avoir déjà préparés à nous succéder prouve que nous ne valons rien", regrette sous couvert d'anonymat, un élu.

A l’en croire, lui et ses collègues ne comptent pas se laisser faire. Au contraire, ils promettent de ne pas obéir aux ordres qui ne sont pas de nature à favoriser le bien-être des Kinois.

"Nous avons été élus par la population Kinoise pour travailler en sa faveur. Nous avons certes des partis politiques auxquels nous devons loyauté. Mais si ceux-ci nous donnent des ordres illégaux, nous n'allons pas y obéir. D'ailleurs, la Constitution de la République, en son article 28, reconnaît à tout citoyen le droit de ne pas exécuter un ordre manifestement illégal", vocifère un autre député provincial de Kinshasa.

Freddy Matungulu en désarroi: Son parti, le CNB se délite

Un autre député provincial attire l’attention d’Augustin Kabuya sur le fait qu’en 2019, Peter Kazadi, pourtant proche du président Félix Tshisekedi, avait désisté de la course à la présidence de l’Assemblée provinciale au profit du candidat du FCC, l’AFDC Godé Mpoyi.

"Dans tous les cas, le gouverneur et le président de l'Assemblée provinciale qui seront élus travailleront pour le chef de l'État. Ça ne sert à rien d'intimider les députés provinciaux au risque d'exposer les candidats de l'UDPS à tous les postes", prévient-il.

L’élection du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de Kinshasa est prévue le 18 avril et celle du gouverneur le 29 avril 2024.

Pour le premier scrutin, l’Union sacrée, plateforme présidentielle, a aligné le ticket Levi Mbuta de 4AC(mosaïque de l’UDPS) au poste de président ; Germaine Tshinyama de l’ANB au poste de vice-président ; André Kongolo de l’AFDC au poste de rapporteur; Samba du MLC au poste de rapporteur adjoint et Socrate Mubengaie de l’UDSP, au poste de questeur.

Pour le gouvernorat et vice-gouvernorat, le ticket de l’Union sacrée est constitué de Daniel Bumba de l’UDPS (candidat gouverneur) et Eddy Iyeli du MLC (candidat vice-gouverneur).

Pami Halele

Partis politiques : John Omombo et les FSP en tournée d’implantation à travers le pays

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…