Home Politique Législatives nationales: Guillaume Ekandje pour l’harmonie et l’unité des habitants d’Ilebo

Législatives nationales: Guillaume Ekandje pour l’harmonie et l’unité des habitants d’Ilebo

6 min read
0
0

Unir les filles et fils d’Ilebo pour travailler ensemble pour le développement de leur territoire, c’est le leitmotiv de ce candidat à la députation nationale. Guillaume Ekandje Bampembe inscrit sa candidature dans la quête de l’harmonie sociale et l’unité de toutes les communautés qui cohabitent dans cette partie de la province du Kasaï.

Coordonnateur national de l’ASBL « Solidarité Anamongo », il affirme maitriser mieux que quiconque les spécificités des différents groupes sociaux qui cohabitent dans son fief.

Il s’agit entre autres de tetela, Mongo, Ndengese, Ahindu, Bambengi, Luba, Lokele, Batshokoe, Bankele et Bashilele.

Mais aussi étonnant que cela puisse paraitre, les trois sièges d’Ilebo à l’assemblée nationale ont été occupés en 2006 et 2011 par des Bashile, de quoi créer de frustrations dans le chef des membres des autres communautés qui se sentiraient logiquement lésés.

C’est le cas notamment d’une certaine opinion qui relève le fait que toute l’administration publique et tous les services de l’Etat sont gérés par la même communauté, certes autochtone, mais minoritaire quand on la compare aux autres.
Et pour la première fois, les habitants d’Ilebo ont l’occasion de mettre fin à cet état de choses en donnant la clé d’un de leurs sièges à l’Assemblée nationale à Guillaume Ekandje, un non autochtone.

L’intéressé lui, met en avant son expérience dans le domaine social et sa parfaite maitrise des rouages politiques de la République démocratique du Congo en général et de sa province natale du Kasaï en particulier.

A la hauteur de ses ambitions

Opérateur économique et homme des médias, Guillaume Ekandje est plus connu pour ses actions philanthropiques au bénéfice des enfants et de femmes.

Ainsi, tant à Kinshasa où il a été surnommé « Papa Social » qu’à Ilebo, il a posé beaucoup de gestes de cœur qui n’ont pas manqué de rassurer ses électeurs sur sa volonté à trouver des solutions à leurs préoccupations.

Contacté par la Rédaction d’Alternance.CD, il s’est réservé de faire des annonces sur ce qu’il compte faire une fois élu, préférant réserver l’exclusivité de son programme d’action à sa base. « Tout ce que je peux vous dire au stade actuel, c’est que je me positionne comme le candidat de l’harmonie, de l’unité et de la solidarité entre les fils et filles d’Ilebo. Je suis de ceux qui pensent que le développement doit se faire avec toutes les couches sociales et toutes les communautés », a-t-il déclaré.

Sur place à Ilebo, nos sources indiquent que son Etat-major attend le go de la campagne électorale par la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) pour se lancer à la conquête des électeurs dans tous les coins de ce territoire. « Avec le recul, nous avons compris que les choix que nous faisons dans les urnes ont de répercussions sur nous et même sur des générations futures. D’où nous avons résolu de soutenir aux prochaines élections de candidats sur base de leurs programmes et non pour leur appartenance ethnique », confie un quinquagénaire visiblement séduit par l’offre du candidat Guillaume Ekandje.

En attendant, ce « candidat de l’harmonie et de l’unité » affûte ses armes de la plus belle des manières et, il fixe le rendez-vous à ses électeurs au 23 décembre prochain.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Affaire Lubanga : La CPI approuve la mise en oeuvre des réparations collectives aux victimes

La Chambre de première instance II de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu publique…