Home Politique Adolphe Muzito : « je ne me rapprocherai d’aucun candidat à la présidentielle »

Adolphe Muzito : « je ne me rapprocherai d’aucun candidat à la présidentielle »

3 min read
0
0

Adolphe Muzito ne se désistera pas en faveur d’un autre candidat président de la République. Le candidat numéro 24 à l’élection présidentielle du 20 décembre prochain veut aller jusqu’au bout de ce qu’il a commencé.

L’ancien premier ministre l’a confirmé ce mardi 5 décembre 2023 à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï où il se trouve dans le cadre de sa campagne électorale.

Alors que quatre candidats, à savoir Matata Ponyo, Seth Kikuni, Franck Diongo et Delly Sessanga se sont ralliés à Moïse Katumbi, Adolphe Muzito ferme hermétiquement la porte à tout ralliement à un autre candidat.

« Je ne me rapprocherai d’aucun candidat président. Par contre, après élections, je connaîtrai ma taille politique au niveau des députés et au niveau des élections », a-t-il juré.

Réaliste et pragmatique, le président national du parti politique Nouvel élan entrevoit des alliances après les élections.

« Des alliances seront possibles, parce qu’après élections, celui qui sera élu aura besoin de faire des alliances avec un candidat avec qu’il était en compétition. Celui qui sera élu n’aura pas 40% de la majorité au niveau de l’Assemblée nationale. Cependant, il sera obligé d’élargir et de signer des alliances avec ceux qui ont une majorité parlementaire », a expliqué Adolphe Muzito.

Visiblement, l’ancien chef du gouvernement, qui a pris ses distances d’avec Martin Fayulu sera ouvert à faire partie de la future majorité parlementaire. Reste à savoir s’il acceptera de coaliser avec n’importe lequel des candidats sera élu à la magistrature suprême.

En attendant, il continue à battre sa propre campagne électorale et espère que les électeurs vont l’élire pour succéder à Félix Tshisekedi.

Pami Halele

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La corruption de l’élite congolaise : Un véritable cancer !

Tribune de François Ndjeka Wandja Une révolution philosophique s’avère aujourd’hui plus qu…