Home Politique Candidature unique de l’opposition: le trio Muzito-Fayulu et Matungulu pour départager Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe?

Candidature unique de l’opposition: le trio Muzito-Fayulu et Matungulu pour départager Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe?

8 min read
0
0

Annoncée depuis beaucoup de jours, la grand-messe de l’opposition congolaise se tient ce mercredi 12 septembre 2018 à Bruxelles. Les principaux opposants congolais entre autres Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi, Felix Tshisekedi, Vital Kamerhe ou encore Martin Fayulu, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu devraient y participer.

Même si l’ordre du jour n’est pas officiellement connu, il est fort probable que la question de la candidature unique de l’opposition à l’élection du 23 décembre prochain occupera une bonne partie de leurs échanges. Et tout porte à croire que les discussions se concentreront pour départager Felix Tshisekedi et Vital Kamerge considérés comme les favoris parmi les opposants encore en lice après l’invalidation des candidatures de Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito.

Les questions relatives à la stratégie commune pour empêcher l’utilisation de la machine à voter et exiger le nettoyage du fichier électoral ne manqueront pas d’être dans l’agenda des discussions. S’ils ont en commun l’opposition à la machine à voter, les opposants n’émettent pas sur la même longueur d’ondes sur la candidature unique. Chaque parti ou regroupement tient à ce que son leader soit désigné pour porter le brassard de l’opposition.

L’UDPS est en première ligne de ce dont on peut qualifier d’une guerre d’égos. Certains de ses cadres ne jurent que sur la candidature de Felix Tshisekedi. Même détermination dans le chef de cadres et militants de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC) qui ne veulent pas entendre parler du désistement de Vital Kamerhe au profit d’un autre candidat. En tout cas pas au profit de Felix Tshisekedi.

Les deux camps s’envoient par conséquent des piques par médias interposés et sur les réseaux sociaux. Ce qui a poussé Fatshi à appeler les combattants à cesser de s’en prendre aux autres opposant, expliquant qu’«ils ne sont pas nos adversaires politiques».

Par ailleurs, les relations entre ces deux leaders ne sont pas au parfait, tout comme celles entre Vital Kamerhe et Moise Katumbi.

Ce, depuis la sortie médiatique de Francis Kalombo, porte-parole adjoint du président de Ensemble pour le Changement qui avait tiré à boulets rouges sur le président de l’UNC.
On se souvient de l’absence remarquable de l’UNC à la dernière réunion convoquée par Felix Tshisekedi.

A l’opposé, le MLC ou plutôt sa secrétaire générale Eve Bazaiba s’est montrée beaucoup plus proche de l’UNC ces derniers jours que de l’UDPS et de son président. Ce dernier est quant à lui de plus en plus proche de Moise Katumbi. Ce qui convainc des analystes que deux blocs se sont dégagés dans l’opposition: le premier composé du duo Katumbi-Tshisekedi et le second de Kamerhe-Bemba.

Muzito, le nouvel opposant qui s’impose

Et comme pour faire le contre poids aux deux blocs, une troisième tendance cent pour cent originaire du Grand Bandundu est en train de prendre corps. Elle est composée du trio Muzito-Matungulu et Martin Fayulu.

En effet, bien que n’ayant pas la même popularité que les quatre principaux opposants, ces trois leaders jouissent tous d’une bonne réputation dans l’opinion à cause de leur parcours respectifs.

Ainsi, en peu de temps, Adolphe Muzito a réussi à s’imposer comme opposant, lui qui était encore officiellement membre du Palu il y a deux mois. Bien qu’invalidé de la course à la présidentielle, il entend peser au cours de ces pourparlers pour payer définitivement sa garantie dans le quartier pas tranquille des principaux opposants congolais.

Fayulu et Matungulu pourront s’imposer

De leur part, Martin Fayulu et Freddy Matungulu n’ont plus rien à prouver quant à leur appartenance à l’opposition mais ils vont faire valoir leurs candidatures.

Encore à la course, ils pourront exiger de garanties diverses pour désister en faveur de Felix Tshisekedi ou Vital Kamerhe même si la dernière hypothèse à mois de chance d’avoir au regard de la tiédeur des relations entre le chef de fil de la Dynamique de l’opposition et le Président de l’UNC.

Qu’à cela ne tienne, sans être forcément les plus grands opposants, Martin Fayulu, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu risque de jouer un rôle décisif dans l’avenir de l’opposition congolaise et par ricochet du processus électoral en cours en RDC.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Prestation de serment des nouveaux juges de la Cour Constitutionnelle: Le PPRD pousse Sylvestre Ilunga à la rébellion contre Félix Tshisekedi

C’est parti pour un bras de fer digne de ce nom au sommet de l’Etat entre le Président de …