Home Politique MP/FCC: Aubin Minaku déplumé

MP/FCC: Aubin Minaku déplumé

4 min read
0
0

Il était autrefois considéré comme le « patron » de la Majorité Présidentielle(MP) dont il est jusqu’à ce jour Secrétaire Général. Mais depuis la création du Front Commun pour le Congo (FCC), Aubin Minaku semble avoir perdu de son pouvoir et se contente du simple rôle de figurant quand il n’est pas du tout écarté des réunions stratégiques. Qu’est-il réellement arrivé au Secrétaire Général de la MP et Président de l’Assemblée nationale ?

Le 1er juillet dernier, les Chefs de composantes politiques membres du gouvernement signaient la charte constitutive du FCC au cours d’une cérémonie tenue au Salon Congo du Pulman Hôtel. Il y avait notamment, Bruno Tshibala pour le compte du Rassemblement des Forces politiques et Sociales Acquises au Changement, José Makila pour le compte de l’opposition signataire de l’Accord de Cité de l’Union Africaine, Maguy Kiala pour la Société Civile et Aubin Minaku pour le compte de la Majorité Présidentielle. Ce dernier avait alors salué « une initiative permettant de gagner haut la main les élections à tous les niveaux ».

Depuis lors, celui qui se présentait auprès de ses collègues Présidents des Assemblées nationales francophones comme le « candidat naturel de la Majorité à la présidentielle» et donc dauphin du Chef de l’Etat se fait plus discret. Mieux, ses pouvoirs de chef de file de la MP lui auraient été arrachés au profit du comité stratégique du FCC le plus souvent incarné par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya.

Dorénavant, toutes  les réunions importantes ou presque  ont été présidées par le chef de cabinet du Président de la République. C’est encore lui qui a toujours été à la manette pour annoncer les décisions importantes concernant la plateforme présidentielle.

De quoi pousser des observateurs à se demander ce qu’est devenu le Secrétaire Général de la MP, Aubin Minaku.

A ce propos, une source proche du pouvoir a révélé à Alternance.CD que le Président de l’Assemblée nationale n’aurait pas été associé aux réunions qui ont abouti à la création du FCC.

Elle affirme qu’il aurait appris la naissance du Front Commun pour le Congo (FCC) à « travers les médias comme le reste de la population ».

Est-ce que pour autant dire que Minaku est devenu indésirable dans l’entourage de Joseph Kabila ? Seul l’avenir le dira.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Crise politique en RDC : Shambuyi Kalala estime que l’esprit des accords FCC-CACH est largement dépassé par la réalité

La RDC est en crise. C’est une évidence. Les animateurs des institutions n’éme…