Home Sports Marche annoncée de journalistes sportifs contre Omari et Ibenge: Ça sent la manipulation!

Marche annoncée de journalistes sportifs contre Omari et Ibenge: Ça sent la manipulation!

8 min read
0
0

En fonctions depuis 2002, le Président de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), Constant Omari fait l’objet de contestations. De nombreuses voix se sont élevées ces derniers mois pour demander son départ. Seulement, certains mafieux du secteur des sports longtemps décriés, veulent profiter de la situation pour détourner l’attention de l’opinion de détournements et autres magouilles dont ils se sont rendus coupables.

Ils ont multiplié les stratégies dont la dernière en date est la convocation d’une manifestation de protestation contre Constant Omari, le sélectionneur principal de l’équipe nationale, Jean-Florent Ibenge et d’autres dirigeants sportifs dont le Secretaire Général aux Sports et Loisirs, Barthelemy Okito, par quelques journalistes sportifs.

L’opinion sportive congolaise est surprise d’apprendre qu’un groupe de journalistes non structuré sensibilise les sportifs pour obtenir le départ de personnes précitées. La démarche de ce groupe constitué entre autres de Luiz, Gislain Bombo et des animateurs d’une  émission sportive diffusée sur RTg@ tend à court-cicuiter la procédure déclenchée par le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en charge de questions stratégiques, Vidiye Tshimanga et le Ministre ai aux Sports Lisanga Bonganga pour redorer le blason des Sports en RDC.

En effet, nos confrères veulent visiblement faire mettre la charrue devant les boeufs en exigeant la démission du Président de la FECOFA et du sélectionneur national des Léopards avant l’évaluation sans complaisance promise par le Ministre ai des Sports sur la participation de la RDC à la CAN Égypte 2019.

Bien plus, ils s’en foutent de contacts déclenchés par Vidiye Tshimanga avec les fédérations sportives, la FECOFA y comprise, sur demande du Chef de l’Etat, en vue de trouver de solutions idoines et rationnelles susceptibles de sauver les sports congolais.

Le comble est que les organisateurs de cette manifestation dont la source de financement est occulte veulent aussi impliquer le Secrétaire Général aux Sports dans leur aventure alors que ce dernier a fait ses preuves dans ce secteur au point que beaucoup d’observateurs qui admirent son travail plaident pour sa nomination dans le prochain gouvernement au Ministère des sports.

Ainsi, faisant preuve d’une ignorance cruelle des textes qui régissent les sports en général et le football en particulier, la bande à Gislain Bombo et consorts prétend militer pour le remplacement de Constant Omari, Florent Ibenge, Barthélémy Okito et même le Président de la Linafoot.
« Ils veulent faire croire à l’opinion que qu’ils marchent pour l’arrivée de Moïse Katumbi à la FECOFA. Ils ignorent que c’est une ASBL qui a ses statuts, lesquels fixent l’arrivée et le départ de ses membres », a commenté un fin connaisseur de textes légaux qui régissent les sports congolais.

Ce qu’il faut faire…

Il a ajouté qu’au regard de réclamations qu’ils comptent faire entendre lors de leur manifestation, ces journalistes sont manipulés pour embrouiller la piste réelle de la réhabilitation de la bonne gouvernance du football en République démocratique du Congo.

« Dans la logique des choses, la seule solution reste le recours aux instances supérieures que sont le Ministère des Sports et la présidence de la République pour que ces instances demandent à Omari de démissionner en vue d’organiser les élections. Ce, avec la possibilité de lui retirer la délégation du pouvoir », explique un ancien membre de la FECOFA.

Dubitatifs à l’idée de faire partir les dirigeants de la fédération congolaise de football par les manifestations, beaucoup de sportifs congolais estiment que tout doit être géré par  la présidence de la République, le Ministère de tutelle et la FECOFA. Le contraire ne serait donc qu’une machination au goût de règlement de comptes.

Et voir de journalistes, sensés détenir le quatrième pouvoir, accepter de se transformer en défenseurs de mafieux, qui cherchent à détourner l’attention de l’opinion de leur main basse sur les crédits alloués aux Sports, pousse tout congolais normalement  constitué à demander une délivrance pour eux.

Junior Lomanga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Désignation du Porte-parole de l’opposition : Le groupe parlementaire MS-G7 met hors course les pro Fayulu

C’est une  bataille arrangée autour de la désignation du Porte-parole de l’opp…