Home Politique Tentative de déstabilisation de Jeanine Mabunda: Le député PPRD André Tambwe redoute l’oeuvre de «  députés ventriotes manipulés » et menace de tout révéler

Tentative de déstabilisation de Jeanine Mabunda: Le député PPRD André Tambwe redoute l’oeuvre de «  députés ventriotes manipulés » et menace de tout révéler

10 min read
0
0

La rumeur faisant état d’une motion en gestation contre la Présidente du bureau de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko s’est répandue ces derniers jours comme une traînée de poudre. Sur les réseaux sociaux et dans certains salons politiques de Kinshasa, on ne parle que de ça : le PPRD veut manger sa propre fille.

Le Député national de ce parti, élu dans le territoire de Katako-Kombe dans la province du Sankuru, André Tambwe Ka Tambwe voit l’ombre de certains barrons aigris de la famille politique de Joseph Kabila derrière ce complot.

Très soucieux de la population et inquiet de possibles conséquences qu’entrainerait la déchéance de l’actuel bureau de l’Assemblée nationale, il n’a pas porté de gants pour dissuader les auteurs présumés de ce complot à abandonner leur salle besogne.

Dans une tribune publiée ce mercredi 30 octobre 2019, cet élu du peuple soutient que ce n’est pas la tête de Jeanine Mabunda qui est l’objectif, mais plutôt « le chambardement total du bureau qui est le reflet de la coalition FCC-CACH».

Annonçant évoluer au sein d’un club de Députés nationaux sans distinction des colorations politiques, qui sont à leur première expérience parlementaire, l’honorable André Tambwe désapprouve une telle entreprise et menace de tout révéler au grand public.

« Pour tout dire, renoncez avant que nous puissions vous dénoncer et par conséquent, vous enfoncer », assène-t-il. Voici l’intégralité de sa tribune.

Une folle rumeur ou la folie d’une rumeur !
Qu’il en soit ainsi sur les murmures qui percent nos tympans depuis deux faisant état d’un complot ourdi contre l’actuelle équipe dirigeante de l’Assemblée nationale.
Ce macabre projet déstabilisateur, s’il se vérifie, ne sera que l’œuvre des députés ventriotes manipulés par les aigris de la grande famille politique majoritaire qui, au profit de leur repositionnement, ne jurent que par le chamboulement total au niveau des institutions de la République. Ces caciques égoïstes, malins et malicieux exploitent avec une ruse sadique l’insatisfaction précoce des quelques députés qui s’impatientent déjà de voir leur traitement répondre aux hauteurs qu’ils s’assignaient en ne prenant pas en compte la situation particulière que traversait le Pays depuis huit mois sans Gouvernement légitime et sans une aucune planification véritablement Budgétisée.
Le contexte de renouvellement institutionnel ayant imposé inévitablement un rythme relativement modéré dans l’explosion de la vitalité du fonctionnement de toutes ces institutions, ces politiques véreux veulent, en capitalisant cette situation particulière et clairement passagère des irrégularités dans la disponibilisation des moyens de traitement des Élus, faire passer pour incompétente l’actuelle équipe du Bureau de la Chambre basse. Alors qu’ils connaissent parfaitement les difficultés traversées par le Pays actuellement, ces politiques insoucieux à la misère de la population se mobilisent pour résoudre leur propre problème : ambition personnelle.
Ce faisant, ils usent d’une malice. Ils font croire à l’opinion parlementaire que c’est la tête de Jeanine MABUNDA LIOKO qui est l’objectif alors qu’ils visent le chambardement total du Bureau qui est le reflet de la coalition FCC-CACH.
Autrement, ils cherchent à anéantir si tôt ce projet stabilisateur des Institutions conçu par Joseph KABILA et Félix Antoine Tshisekedi, au nom de la Paix et du patriotisme. Visent-ils un coup de force majeur dans un scénario dont eux seuls maîtrisent les épisodes ? Vigilance s’imposent à tous les passionnés de la Paix en RDC!!!
Considérant ce risque énorme que ferait planer cette entreprise criminelle sur la stabilité du Pays, il est clair que la majorité des députés de tous bords ( opposition et pouvoir) n’accorderont aucune chance à une machination dont les issues sont difficiles à prévenir avec certitude. En plus, la forte satisfaction de la population séduite par le degré de représentativité du Bureau de l’A.N. laisse croire qu’elle se mobilisera pour faire échec par toutes les voies démocratiques à toute tentative de remise en cause du consensus national qu’incarne ces membres.
Ramener en arrière l’image de la République bien cotée en ce qui concerne la promotion du genre, c’est un suicide que les différentes formations de la société civile et les activistes de la question des droits de la femme n’accepteront jamais pour faire le jeu des ambitieux qui financent en distance une pétition.
Ce qu’ils doivent savoir aujourd’hui qu’au nom de la conscience patriotique aucun congolais ne donnera son quitus à une conjuration destructrice du tissu social aujourd’hui en reconstruction. D’où le club des députés nationaux, sans distinction des colorations politiques, qui sont à leur première expérience parlementaire associant leur voix à celles des chevronnés qui n’approuvent pas le complot, dit, répète et signé :  » creuser la tombe pour Jeanine MABUNDA LIOKO et son Bureau, c’est se faire enterrer soi-même ». Avant de ressortir du trou creusé vous vous verrez être enseveli par l’éboulement cataclysmique brusque.
Pour tout dire, renoncez avant que nous ne puissions vous dénoncer et par conséquent, vous enfoncer.

Honorable André TAMBWE KATAMBWE
Élu PPRD, territoire de Katako-Kombe

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Coup de ballet dans les provinces: Le Gouverneur du Kasaï Central dans le viseur de l’Assemblée provinciale

Ça s’annonce mal pour certains gouverneurs de provinces de la RDC. Après la destitut…