Home Société Administration publique: Yolande Ebondo instruit, la CNSSAP exécute, les agents de l’État jubilent

Administration publique: Yolande Ebondo instruit, la CNSSAP exécute, les agents de l’État jubilent

11 min read
0
0

Les orientations de la Ministre de la Fonction publique, Yolande Ebondo sont scrupuleusement appliquées par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale des Agents Publics de l’Etat (CNSSAP). Cette structure fait le bonheur de la population congolaise en général et des Agents publics de l’État en particulier par la qualité de ses services et produits. Pour preuve, elle est devenue depuis janvier dernier la première institution publique en RDC à obtenir la certification ISO 9001, laquelle est utilisée par les entreprises pour améliorer leur fonctionnement et prouver qu’elles sont organisées pour satisfaire leurs clients.

C’est le 21 février 2020 que la cérémonie de remise officielle de la prestigieuse certification ISO 9001,version 2015, à la CNSSAP, a eu lieu à Kin Plaza Arjaan by Rotana, en présence de représentants des institutions engagées dans la reforme de l’Administration publique en République Démocratique du Congo.

C’est le Directeur Général du Groupe Afnor zone Afrique de l’Ouest, qui a remis le certificat au Chargé de Mission de la CNSSAP, TOMBOLA MUKE. Il a, dans son discours, salué les performances remarquables réalisées par cette Caisse, quatre ans seulement après sa création.
« Notre groupe compte à ce jour plus de 30 certificats ISO 9001 dans votre secteur d’activités dans le monde entier. Il est à noter que votre Caisse est la 4ème en Afrique et la toute première que nous certifions sous la version 2015 ISO 9001 en Afrique Centrale. Elle est aussi la première institution publique en RDC certifiée ISO 9001n. C’est donc une performance remarquable pour une institution qui a été créée il y a quatre ans de cela. C’est un succès légitime pour la Direction qui a entrepris en 2017 une vision stratégique, plaçant les fonctionnaires et agents de l’Etat au centre de préoccupations de la Caisse », a-t-il reconnu.

Remise du Certificat ISO 9001 au Chargé de mission de la CNSSAP par le DG d’Afnor Afrique de l’ouest

Il a expliqué qu’avec l’obtention de la certification ISO 9001, la CNSSAP se positionne comme une institution citoyenne qui se préoccupe avant tout, des agents publics de l’Etat. «La norme ISO 9001 définit plusieurs principes de certification de la qualité notamment l’implication et l’engagement de la direction générale d’abord et l’implication du personnel pour une amélioration continue. En résumé, elle aide les entreprises à démontrer qu’elles sont en mesure de fournir de façon systématique et permanente à leurs clients, de produits et services qui répondent à leurs besoins et de bonne qualité », a-t-il poursuivi.

Il a encouragé les gestionnaires de la CNSSAP à ne pas baisser la garde mais à continuer à innover et à améliorer continuellement la qualité de leurs services et produits. « La norme ISO 9001 sert également d’outil pour rationaliser le fonctionnement de l’entreprise. Ce certificat que vous avez obtenu le 20 janvier 2020 fait suite à un audit qui a été mené en décembre 2019…Ce certificat que nous vous décernons aujourd’hui ne constitue nullement pas une fin en soi. La certification doit vous inciter à une continuité dans vos objectifs de qualité », a conclu le DG d’Afnor en Afrique de l’Ouest.

Un management de qualité

TOMBOLA MUKE, Chargé de Mission de la CNSSAP

Dans son discours, le Chargé de mission de la CNSSAP a indiqué que les comptes de cette institution ont été certifiés sans réserve, deux années consécutives, par la firme PrincewaterhouseCoopers(PWC), au terme de missions d’audit dont les états financiers annuels reflètent la situation financière et le résultat des opérations .

Le secret , c’est la vision stratégique entreprise deux ans plus tôt, consistant à placer les fonctionnaires et agents de l’État au centre des préoccupations de la Caisse. Ses efforts et ceux du personnel, pour bâtir une Caisse de retraite utile et efficace ont été et sont soutenus par l’Autorité de tutelle. Celle-ci avait d’ailleurs promis, lors d’une visite effectuée en octobre dernier dans les installations de la CNSSAP, d’entreprendre des démarches auprès des partenaires pour élargir le cadre du travail des cadres et agents de cette caisse.
« Nous étions au niveau de Limete pour voir comment se trouve le bâtiment attribué à la CNSSAP par le Gouvernement . Ce bâtiment exige une réhabilitation à fond et j’en profite pour lancer un message à tous les partenaires de fonds pour prêter une main forte au ministère de la Fonction publique. Nous sommes en pleine réforme et pour parler réellement de réforme, il y a des préalables notamment le cadre de travail, et ce bâtiment, une fois réhabilité, fera aussi preuve de la réforme. Ce sera un des produits de la réforme. Parce que c’est là que deviendra son siège définitif », avait indiqué Yolande Ebongo.

Yolande EBONDO et TOMBOLA MUKE au siège de la CNSSAP, octobre 2019

La Ministre de la Fonction publique avait soutenu qu’au-delà de la visite, il y a plutôt une responsabilité qui s’affiche encore. «Il y a des besoins même dans les provinces dans le cadre de la décentralisation, où nous devons implanter des agences. A Kinshasa, il y a déjà une agence qui est déjà opérationnelle, mais nous comptons dans les jours à venir ouvrir des agences dans les provinces. C’est du challenge, c’est du travail et c’est une responsabilité », a-t-elle renchérit.

Tout compte fait, l’obtention de la certification ISO 9001 version 2015 est une magnifique preuve du sérieux et d’efficacité de la CNSSAP. Un motif de satisfaction et de fierté pour la patronne de l’Administration publique et l’ensemble des fonctionnaires de l’État.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Crise politique en RDC : Shambuyi Kalala estime que l’esprit des accords FCC-CACH est largement dépassé par la réalité

La RDC est en crise. C’est une évidence. Les animateurs des institutions n’éme…