Home Economie Primée aux Etats unis par NHEF: Monique Gieskes respectueuse de la responsabilité sociétale des PHC

Primée aux Etats unis par NHEF: Monique Gieskes respectueuse de la responsabilité sociétale des PHC

13 min read
0
0

La directrice générale des Plantations et huileries du Congo (PHC), Monique Gieskes, a présenté à la presse, ce jeudi 5 octobre 2023, le trophée du prestigieux prix de l’excellence en leadership dans la transformation d’une entreprise africaine et son impact positif, en anglais « African corporate transformation award » décerné par la Nigeria Higher Education Foundation (NHEF), à New-York, aux Etats-Unis, le 22 septembre dernier. Entourée de Kamal Pallan et Dr Mpoko Bokanga, respectivement actionnaire et directeur financier et directeur des opérations des PHC, elle est revenue sur les grandes améliorations de la plus grande entreprise agro-industrielle de la République démocratique du Congo en faveur de ses employés et ses réalisations au bénéfice des communautés environnantes.

C’est très rare qu’un dirigeant d’entreprise congolaise soit reconnu par une structure internationale crédible pour ses actions en faveur des communautés congolaises locales. Après seulement 36 mois à la tête de la première productrice d’huile de palme en RDC, Monique Gieskes a inscrit son nom dans le palmarès très fermé des dirigeants d’entreprises africaines primés par la NHEF.

Ce prix de la transformation des entreprises africaines lui a été décerné au regard d’une part, de l’impact positif qu’a bénéficié la société PHC à travers de changements profonds qui ont produit des résultats positifs spectaculaires et, d’autre part, en reconnaissance des actions prises en faveur des communautés congolaises environnantes localisées autour des sites de production d’huile de palme de l’entreprise, en particulier dans les secteurs de l’éducation, de la santé et du développement communautaire.

En effet, dans le cadre de la vision « Créer une prospérité partagée grâce à l’agribusiness », PHC, sous le leadership de Monique Gieskes, a retrouvé sa grandeur d’antan, de l’époque où elle s’appelait Huileries du Congo Belge (HCB), puis Plantations Lever au Zaïre (PLZ).

«La manière dont nous définissons la grandeur des PHC c’est d’abord par rapport au nombre d’employés. Aujourd’hui,  les Plantations et huileries du Congo comptent 9720 salariés, tous des employés directs contractuels. L’entreprise n’a pas de journaliers. Cela veut dire que tous les 9720 salariés ont de droits, sont sous contrat et bénéficient d’avantages sociaux directement. Par là j’entends que les familles ont accès aux soins médicaux gratuits…Nous sommes fiers d’être un pourvoyeur important d’emplois en République démocratique du Congo. Et je pense qu’après l’Etat congolais, nous devrions être le plus grand pourvoyeur d’emplois dans notre pays. Ce qui est une fierté pour l’entreprise », a déclaré Monique Gieskes.

La deuxième fierté de l’entreprise se situe au niveau de la production.

« D’année en année depuis 2021, année à laquelle nous sommes entrés en fonction en tant que directrice générale, nous avons une croissance constante de 20% mais je pense qu’en 2023 nous allons dépasser les 20%. Et le fait que depuis 2021 à ce jour, nous avons une croissance de 60% de la production en deux ans et demi. Ce qui est remarquable  », a-t-elle poursuivi, en jetant de fleurs à l’ensemble du personnel des PHC.
La DG Monique Gieskes et Wale Adeosum, patron de KKM, actionnaire majoritaire des PHC à la remise du prix NHE à New-York

Dans ses concessions couvrant une superficie de plus de 100.000 hectares, répartis sur les sites de Lokutu, dans la province de la Tshopo, Yalingimba, dans la province de la Mongala et, Boteka, dans la province de l’Equateur, elle a franchi la barre de 60.000 tonnes d’huiles de palme produites en 2022 dans ses trois usines(Huileries). C’est la troisième fierté de l’entreprise. Ce, sans oublier son autonomie en matière d’énergie.

Les salariés gâtés

Avec l’arrivée de l’actionnariat piloté par Straight KKM2 et l’avènement de Monique Gieskes à la tête de la direction générale, cette entreprise congolaise de production industrielle d’huile de palme s’est transformée ostensiblement. Elle est par exemple sous le leadership congolais de la direction générale à tous les échelons et brille par des pratiques commerciales exemplaires et responsables.

Lire aussi La société PHC octroie des motos et panneaux solaires aux lauréats des PHC Awards 2022

Les conditions de travail et socioéconomiques des salariés ont été sensiblement améliorées.

Pour y arriver, le nouveau leadership a notamment procédé à la classification des emplois pour mettre chaque employé à la place qui lui convient, résolu le problème des allocations familiales et procédé à l’ajustement du salaire de tous les employés.

Ce qui a permis de tordre le coup aux fameuses ONGs habituées à la médisance, qui alléguaient que PHC exploiterait ses agents.

L’engagement sociétal respecté

En ce qui concerne la responsabilité sociétale, l’entreprise congolaise fondée en 1911 sous le nom des Huileries du Congo Belge (HCB) satisfait aux attentes des communautés environnantes locales.

Le directeur financier, la directrice générale et le directeur des opérations des PHC en conférence de presse à Kinshasa

Ainsi, sous le leadership de Monique Gieskes, la société PHC a, dans ses sites d’exploitation précités, déjà réhabilité 20 écoles et continue à en réhabiliter d’autres dont les travaux sont en cours. Ces écoles, gérées par l’Etat congolais, ont été sélectionnées dans le cadre des clauses sociales concluent chaque année entre les PHC et les communautés. Elles accueillent plus de 6000 enfants de salariés des PHC et ceux venant des communautés environnantes.

Attentive aux demandes et besoins des communautés locales, l’entreprise a réhabilité et équipé quatre hôpitaux de référence, sept centres de santé et dix-huit dispensaires. Ces établissements hospitaliers offrent des soins médicaux gratuites aux salariés de l’entreprise et leurs dépendants et subsidiés aux membres des communautés. Ce sont plus de cent mille patients qui y sont pris en charge chaque année.

Selon le directeur financier des PHC, le prix « Impact leadership » et « Excellence dans le leadership » décerné à la DG Monique Gieskes a mis en exergue son engagement en faveur de l’éducation.

Lire également Contrat chinois: Alingete auréolé à New-York par Tshisekedi

A ce sujet, il faut dire que les Plantations et Huilleries du Congo ont non seulement réhabilité des écoles, mais les ont aussi équipées. Aussi, un appui didactique a été apporté aux enseignants.

Dans un proche avenir, ce géant de l’agribusiness en RDC va produire de l’énergie pour ses usines et les communautés environnantes. Ce qui va contribuer davantage au développement socioéconomique de toute la région et impacter encore plus l’ensemble de la population congolaise.

Les PHC projettent, d’après le directeur des opérations, diversifier ses activités pour créer encore plus de prospérité à partager avec les communautés environnantes.

R. Djanya

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Jean-Claude Baende à Jean-Pierre Bemba: « Je sais que tu as l’habitude de créer des conflits avec tout le monde »

Entre le député national Jean-Claude Baende et le vice-premier ministre de la Défense nati…