Home Politique Plainte contre Kabila: Mgr Ngube Ngube voit une main noire de Félix Tshisekedi derrière l’évêque Mukuna

Plainte contre Kabila: Mgr Ngube Ngube voit une main noire de Félix Tshisekedi derrière l’évêque Mukuna

9 min read
0
0

L’opposition républicaine légitime et son chef de file, Mgr Pierre Honoré Ngube Ngube désapprouvent la démarche entreprise par l’évêque Pascal Mukuna, qui a déposé une dénonciation contre Joseph Kabila au Parquet général près la Cour Constitutionnelle. Ils y voient un coup bas politique orchestré par le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo contre son prédécesseur et partenaire de la coalition FCC-CACH.

Dans une déclaration faite à Lubumbashi samedi 09 mai 2020, ce regroupement politique a fustigé l’hypocrisie qui caractériserait les relations entre les autorités morales du CACH et du Front Commun pour le Congo(FCC).

Alors que l’opinion publique congolaise se demande qui serait le tireur de ficelles des attaques ciblées de l’évêque fondateur des Assemblées Chrétiennes de Kinshasa(ACK) contre l’ancien Président de la République, Mgr Ngube Ngube affirme connaitre la vérité. Pour lui, c’est l’actuel Chef de l’Etat qui joue le chaud et le froid avec son prédécesseur, le remerciant de ce fait en monnaie de singe.
«Nous suivons tous sur les réseaux sociaux que le Pasteur Mukuna passe tout son temps à la Présidence de la République, et tout ce qu’il est en train de faire contre Joseph Kabila, Président honoraire, c’est par la bénédiction de Félix Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État, qui lui donne tous les moyens matériels et financiers pour l’attaquer frontalement», a-t-il révélé.

Partant de cette révélation, le chef de file de l’opposition républicaine légitime a dit un mot sur le scandale sexuel dans lequel celui qui poursuit Joseph Kabila en justice est empiété, lequel l’oppose à une certaine Mamie Tshibola Mafuta, veuve de son état, avec qui il aurait commis l’adultère.
«La question que l’opinion se pose est de savoir pourquoi la trahison à outrance loge dans le chef des deux dirigeants de FCC-CACH dans leur coalition et vis-à-vis de leur protocole d’accord. L’opinion nationale et internationale se souviendra de la position de l’opposition républicaine légitime qui avait stipulé en disant que la même trahison qui s’est passée dans LAMUKA à Genève se passe aussi dans la coalition FCC-CACH même si les gens semblent ne pas écouter la voix des sans voix. Celui qui trahit trahira encore», a martelé l’ancien Candidat à l’élection présidentielle de 2018 en RDC.

Il faut protéger Joseph Kabila

Farouchement opposée à la démarche de l’évêque Pascal Mukuna, l’Opposition républicaine légitime invite le peuple congolais à protéger jalousement le Président honoraire Joseph Kabila, en sa qualité de «bibliothèque à consulter pour la politique» de la RDC, qui doit éviter d’être un pays orphelin de ses anciens Présidents de la République.
«S’agissant de la fausse plainte mélancolique, remplie de la haine tribale, jalousie et mauvaise foi de Monsieur Mukuna le sataniste, c’est une plainte qui attise le feu pour mettre le pays dans le chaos. Le cercle politique de Joseph Kabila ne va pas tolérer de telles bêtises occasionnées dans leur coalition FCC-CACH», croit savoir Mgr Ngube Ngube.

A ceux qui donnent du crédit à la dénonciation contre Joseph Kabila faite par l’évêque Mukuna, il demande de lire les articles 7,8 et 9 de la Constitution et la loi portant statuts des Anciens Présidents de la République élus.
Par ailleurs, l’opposition républicaine légitime alerte sur un danger qui planerait sur Félix Tshisekedi si la démarche de Mukuna aboutissait.

A l’en croire, si Fatshi sacrifie Joseph Kabila, ancien Président de la République, il en sera de même pour lui après son départ du pouvoir. «L’opposition républicaine légitime en RDC demande à l’Assemblée nationale, au Sénat et au Gouvernement de la République de garder, protéger jalousement l’ancien Président de la République, l’archive Joseph Kabila Kabange. Depuis 1960, le pays n’a pas protégé ses anciens Présidents de la République par manque de crédibilité d’une nation», a insisté Mgr Pierre Honoré Ngube Ngube.

Légaliste, il reconnait que toute personne jouit du droit de se plaindre et de présenter les moyens de défense. D’où sa demande à la justice de bien analyser les éléments fournis par l’évêque Mukuna avant de dire recevable ou non sa plainte. «C’est pourquoi l’opposition républicaine légitime en RDC appelle le peuple congolais à accompagner sans relâche Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État pour la réussite de son mandat, en respectant la Constitution du pays, afin d’organiser les élections en 2023. Ce, pour ne pas s’éterniser au pouvoir en profitant du désordre orchestré dans leur coalition pour aveugler inutilement la population», a-t-il conclu.

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Baromètre du Gouvernement mai 2020: Voici les ministres qui ont marqué

Les congolais n’accordent pas assez de confiance dans leur exécutif pour gérer la cr…