Home Politique Assemblée nationale : Mboso ne séduit plus!

Assemblée nationale : Mboso ne séduit plus!

5 min read
0
0

Du haut de ses 78 ans, le Président de l’Assemblée nationale peine à s’attirer l’admiration de ses collègues députés nationaux. Supportant mal ses méthodes, ces derniers boudent les séances plénières qu’il convoque. Cette situation menace sérieusement la session parlementaire de septembre.

Ouverte le 15 septembre 2021, la session parlementaire en cours à l’Assemblée nationale n’est visiblement pas prise au sérieux par certains députés nationaux.

La deuxième depuis la mise en place de l’Union sacrée de la Nation, elle est marquée par un fort absentéisme des députés nationaux et les retards de ceux qui participent aux plénières.

Non content de cette situation, Christophe Mboso N’Kodia a, dans un communiqué publié jeudi 23 septembre, demandé à ses collègues qui se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur du pays de regagner Kinshasa en vue de reprendre avec les activités de la session ordinaire.

D’après des informations parvenues à alternance.cd, à force d’afficher un militantisme d’un autre âge, le speaker de la chambre basse du parlement aurait découragé les élus nationaux, qui ne trouveraient plus intéressantes les plénières qu’il convoque.

On reprocherait au successeur de Jeanine Mabunda notamment, la confiscation de la parole, des propos discourtois envers ses collègues qu’il traiterait comme ses enfants au regard de son âge ou encore de sorties publiques non contrôlée.

A noter que depuis son élection en février dernier à la tête du bureau de l’Assemblée nationale, il a déjà été visé par deux pétitions, qui n’ont pas abouti.

La première avait été initiée en avril dernier par le député national Willy Bolio, qui l’accusait de violer régulièrement et délibérément le règlement de la chambre basse du parlement.

La seconde a été initiée par le député national Adrien Phoba et continue à circuler actuellement.

S’ils affirment soutenir encore leur président et ne pas soutenir les initiatives visant à le destituer, les députés nationaux de l’Union sacrée de la Nation sont loin d’être admirateurs de Mboso. Eux aussi participent de moins à moins aux plénières.

Peut-on y voir le début de la fin pour le doyen d’âge de l’Assemblée nationale, qui avait réussi à se faire élire président par 389 voix en février dernier? Tout porte à croire que c’est le cas.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Les anesthésistes exigent la revalorisation de leur métier

Ils sont des héros dans l’ombre et jouent un rôle vital dans toutes les formes de mé…