Home Politique VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

6 min read
0
0

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chiffres sont médiocres s’agissant de la « couverture vaccinale nationale contre la Covid-19 ». Le Ministre s’est alarmé. Il a donc convoqué une réunion d’urgence et de crise autour de lui, le week-end passé : étaient présents : son staff politique, ses conseillers occultes, la corporation des médecins spécialistes. Il a été question non plus tellement d’évaluer le rythme « malembement » des vaccinations, mais d’expliquer les causes de désaffection générale. La parole a donc été accordée aux participants à cette réunion d’urgence et de crise.

Le premier à prendre la parole a été le directeur de cabinet, « dircab ». Dans son mot comme d’habitude ampoulé et fleuri de professeurrrr (roulez, s’il vous plait la dernière syllabe avec respect…), il s’est évertué à démontré que « la vaccination est symptomatique des clivages socio-économiques, socio-culturels, socio-psychologiques, socio-schizophréniques, voire socio- psychédéliques, entre ceux qui rêvent et ceux qui ne rêvent plus ; entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas, entre ceux qui sont et ceux qui ne sont pas, entre ceux qui savent et ceux qui ne savent pas… ».

Le ministre, président de séance, a toussé avec impatience devant tant d’énigmes du professeurrrr-dircab. Le ministre a ensuite passé la parole à l’un des conseillers occultes. Ce dernier a déploré la lenteur, les freins à cette vaccination-« malembement », à cause, disait-il, « des visions prophétiques croisées des Eglises-de –réveil qui distillent des rumeurs toxiques d’un complot international des Occidentaux contre les Noirs ; complot à l’aide d’un mélange-poison fait de pisse d’escargot, de salive de porc-épic et de sperme de chauve-souris mâle. » Au motif que « la prolifération endémique et démographique de ces Noirs menacerait l’équilibre alimentaire mondial, à moyen terme ».

Le représentant des médecins spécialistes s’est alors longuement étendu sur « une communication malencontreuse de la vaccination, et ce, à partir des préjugés discriminatoires ».

Tableau statistique à l’appui, l’expert a tenté d’expliquer que le recours aux vaccins occidentaux en cours est un saut dans l’inconnu capitaliste ; que lui désormais ne se fiait qu’aux savoirs endogènes comme la pratique bantoue du « kifunga-infusion » ; ou comme le mélange de la plante vitaminée « kikalakasa » yaka avec l’aphrodisiaque « kimbiolongo » mongo, avec la « kola » luba, ainsi qu’avec le piment nande : tout un cocktail antiseptique et anti-Covid imparable !

A alors suivi un débat intense, avec enfin l’intervention plutôt conciliante d’un révérend de l’Eglise-de-réveil. Le révérend s’est ainsi exprimé, en paraphrasant, je crois, l’Evangile : « ‘Maître, dit l’Apôtre Jean, nous avons vu quelqu’un expulser la pandémie Covid par des vaccins en ton nom, et nous l’en avons empêché. Et Jésus de dire : ‘ne l’en empêchez pas ; qui n’est pas contre vous est pour vous’ »…

Notre ministre , président de séance , commençait à bâiller d’impatience devant tant de paraboles compliquées. Pour couper court aux débats, il a tenté un sondage auprès des participants à cette réunion d’urgence et de crise. Il a demandé : « Qui d’entre nous, qui d’entre vous, ici, est vacciné ? Levez la main ! ». Aucune main levée…

(YOKA Lye)

27-09-2021

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Les anesthésistes exigent la revalorisation de leur métier

Ils sont des héros dans l’ombre et jouent un rôle vital dans toutes les formes de mé…