Home Politique Sécurisation des meetings populaires à Kinshasa : Pari gagné pour Daniel Aselo

Sécurisation des meetings populaires à Kinshasa : Pari gagné pour Daniel Aselo

4 min read
0
0

« Impressionnant! Un meeting sans casse, sans incident et sans bavure.(…)». C’est en ces termes que l’opposant Martin Fayulu a présenté le bilan de son meeting populaire tenu le 10 octobre 2021, à la place sainte Thérèse dans la commune de N’Djili. Ces paroles en disent long sur le bon comportement des éléments de la police nationale congolaise (PNC) commis à la sécurité des habitants de Kinshasa, qui ont pris part à ce meeting. Au-delà de tout, elles confirment l’effectivité de l’État de droit prôné par le Chef de l’État Félix Tshisekedi, lequel est exécuté dans le secteur de la sécurité par le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo.

L’époque où chaque manifestation politique était synonyme des casses et parfois de bavures policières semble être révolues en République Démocratique du Congo. Le calme et l’harmonie observés le 08 et le 09 octobre derniers à la place Sainte Thérèse lors des meetings populaires respectivement du Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila et de l’opposant Martin Fayulu est un motif de fierté pour la police nationale en particulier et d’autres services de sécurité.

En effet, les différents services de sécurité se sont bien comportés au point que le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, connu pour ses prises de position radicales, n’a rien trouvé à redire.

Marqué par le bon comportement de la population (y compris des forces de l’ordre déployés pour la sécurité ), Martin Fayulu a rendu « gloire à Dieu » avant de remercier sincèrement « les congolais pour leur engagement et détermination à défendre la cause nationale ».

En mille comme en un mots, la réussite au plan sécuritaire de cette manifestation est un point positif à mettre à l’actif du Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières.

A noter qu’avant Ngobila et Fayulu, d’autres meetings populaires se sont tenus dernièrement à Kinshasa, sans incidents sécuritaires à signaler. C’est le cas de ceux tenus par le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia au camp Luka et au stade municipal de Masina.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Constant Mutamba, une consécration largement méritée

Tribune A 36 ans, Constant Mutamba Tungunga a été nommé ministre d’État à la Justice…