Home Politique Prétendue fermeture des frontières chinoises aux congolais : La sévère semonce de l’ambassadeur Zhu Jing à Eliezer Ntambwe

Prétendue fermeture des frontières chinoises aux congolais : La sévère semonce de l’ambassadeur Zhu Jing à Eliezer Ntambwe

6 min read
0
0

Auteur d’une question orale avec débat adressée au Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères en rapport avec les relations de la République Démocratique du Congo avec la République Populaire de Chine, le député national Eliezer Ntambwe s’est fait tordre le coup par l’ambassadeur chinois en poste en RDC, Zhu Jing. Ce dernier estime que les propos de l’élu de Lukunga à Kinshasa sont « irresponsables et inacceptables ».

Alors que l’attention de l’opinion publique était focalisée sur la motion de défiance contre le ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Chérubin Okende, le député national Eliezer Ntambwe a voulu s’attirer les projecteurs de l’actualité. Mercredi 12 octobre, il s’est amené au Palais du peuple avec un groupe d’amis et d’acclameurs pour déposer une question orale avec débat adressée au Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala en rapport avec les relations Sino-congolaises.

Devant la presse, il a déclaré notamment que « cela fait trois ans depuis que la Chine a fermé les frontières à la RDC » et que « les citoyens congolais n’ont pas droit d’aller en Chine, alors que le Chinois se permettent d’entrer librement en RDC, comme ils veulent, quand ils veulent ».

Il est allé jusqu’à accuser les ressortissants chinois de se permettent tout, de vendre tout et d’être « libres de tout mouvement chez nous, mais nous n’avons pas la même liberté chez eux ».

La mise au point de Zhu Jing

En réaction à ces déclarations gravissimes d’Eliezer Ntambwe, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine en République Démocratique du Congo, Zhu Jing, l’a invité à prendre la bonne information auprès du Centre Visa chinois à Kinshasa.

« La frontière n’a jamais été fermée. Malgré les grandes difficultés pour maîtriser la pandémie, on a pris beaucoup de mesures pour assurer les échanges nécessaires avec l’étranger. Veuillez contacter le Centre visa chinois à Kinshasa pour connaître les détails », a écrit le diplomate chinois sur son compte Twitter.

Pour mettre fin à la confusion que semble vouloir entretenir l’élu de Lukunga que l’on dit proche des milieux d’affaires pakistano-libanais, Zhu Jing a démontré que le fait que le virus de Covid-19 a été découvert en Chine ne fait pas de l’Empire du Milieu le fabricant de ce virus qui a paralysé l’humanité au cours de deux dernières années.

Lire aussi Coopération bilatérale: La RDC réceptionne quatre cent mille doses de vaccin SINOVAC, don de la Chine

« Ce sont des propos irresponsables et inacceptables. Jusqu’à nos jours, aucune maladie n’a été fabriquée par l’homme. Est-ce qu’on peut dire que Ebola est fabriqué par la RDC parce que le virus a d’abord été découvert dans le pays? Absolument non », a protesté l’ambassadeur de Chine en République Démocratique du Congo.

Ces tirs croisés entre Zhu Jing et Eliezer Ntambwe dédouanent le chef de la diplomatie congolaise de toute responsabilité supposée d’un quelconque dysfonctionnement de l’appareil diplomatique congolais.

RD44

ANNONCE
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Santé: plus de 500 patients du VIH-SIDA manquent de médicaments en Ituri

L’alerte a été lancée par les responsables de la zone de santé de Rimba, territoire …