Home Politique Petite territoriale : L’UDPS s’octroie la part du lion au Sankuru

Petite territoriale : L’UDPS s’octroie la part du lion au Sankuru

5 min read
0
0

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a nommé par ordonnances présidentielles, les bourgmestres et bourgmestres adjoints, des maires de villes ainsi que les administrateurs du territoire et administrateurs de territoire assistants. Les ordonnances y afférentes ont été lues, le vendredi 25 novembre sur les antennes de la Radio télévision nationale (RTNC).

Aux termes de ces Ordonnances dont le contenu a été préparé et proposé par le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Daniel Aselo Okito, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s’est attribuée la plus grosse part du gâteau.

Dans la province du Sankuru dont est originaire le patron de l’intérieur, quatre sur six postes d’administration de territoire (AT) ont été confiés à des membres du parti présidentiel reconnus officiellement et un à un membre de l’UDPS faussement présenté comme non membre. Seul un poste d’AT a été confié à une personnalité apolitique.

On ne dira donc pas plus que « Daniel Aselo n’a rien fait… » pour le parti présidentiel. Négligé, à tord ou à raison, il a surpris désagréablement ses adversaires politiques dans son Sankuru natal.

Lire aussi Mise en place dans la territoriale: Joseph Kabila nomme un mort dans le Sankuru

En effet, considéré comme un poids mouche car n’ayant pas de base digne de ce nom avant sa nomination (beaucoup de Sankurois n’ont pris connaissance de son existence qu’à sa nomination au gouvernement), il aura au moins réussi à prendre le contrôle de la province du Sankuru, en dépit de ses rapports tendus avec le président de l’Assemblée provinciale, Benoît Olamba et le gouverneur Jules Lodi.

Le VPM Daniel Aselo dans la peau de véritable patron de l’intérieur

Jusqu’à la preuve du contraire, aucun poste n’aurait été octroyé à la Convention des Congolais Unis (CCU) de Lambert Mende et à la mosaïque PPRD/Union sacrée pourtant majoritaires à l’Assemblée provinciale du Sankuru. Ce, alors que l’UDPS n’a aucun député provincial dans cette province problématique.

Ayant donc réussi ce grand coup politique, Daniel Aselo peut-il désormais prétendre siéger sur la table des « grands leaders politiques » du Sankuru aux côtés de Lambert Mende, Christophe Lutundula Apala, Léonard She Okitundu, Jean-Charles Okoto, Moïse Ekanga, Emery Okundji, Michel Lokola, Maguy Kiala, Alexis Luwundji et autres?- La répondre après son départ du gouvernement.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Maï-Ndombe: les premières mesures suite au naufrage intervenu sur la rivière Kwa sont tombées

Elles portent notamment sur la suspension du commissaire fluvial de Mushie et la demande d…