Home Politique 52 ème Assemblée plénière de la SADC FP: La RDC attend une action collective face à l’agression rwandaise

52 ème Assemblée plénière de la SADC FP: La RDC attend une action collective face à l’agression rwandaise

7 min read
0
0

Le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, a ouvert, lundi 5 décembre 2022, les travaux de la 52 ème Assemblée plénière du Forum parlementaire de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC FP), au Palais du peuple, à Kinshasa. Ce forum se déroulera jusqu’au 11 décembre autour du thème: « Rôle des parlementaires dans le renforcement de la paix et de la sécurité dans la région de la SADC ».

En sa qualité de président du Conseil des ministres de la SADC, Me Didier Mazenga, ministre de l’Intégration régionale et Francophonie, est intervenu, après la cérémonie d’ouverture, avec le sous thème « la mise en oeuvre des traités et accords de paix et sécurité dans les pays de la SADC, cas de la RDC »

La thématique choisie est d’actualité étant donné la menace récurrente à la paix et à la sécurité au sein de l’espace SADC, à cause notamment des velléités agressives du Rwanda, qui déstabilise l’Est de la République démocratique du Congo par le biais de ses marionnettes du M23.

Lire aussi 42 ème sommet de la SADC: Voici le communiqué final des Chefs d’Etat et de Gouvernement

Les participants devront prendre, à l’issue des travaux, des résolutions fermes et contraignantes pour le renforcement de la paix et de la sécurité dans la région.

Attaquer un État membre c’est menacer toute la région

Me Didier Mazenga a éclaté son sous thème en quatre points essentiels, à savoir, l’entendement du concept communauté, les différents traités et accords, l’analyse de quelques instruments juridiques à dépoussiérer et la mise en œuvre proprement dite desdits traités et accords de paix et sécurité dans la région de la SADC.

« Il a circonscrit clairement les valeurs que véhicule la Communauté-SADC, en prélude au niveau de cette région et plus particulièrement en RDC, surtout en cette période où sa partie Est est victime des violences aveugles, fruits d’un complot ourdi ailleurs pour piller ses potentielles richesses », rapporte la Cellule de communication du ministère de l’Intégration régionale et Francophonie.

Elle ajoute que Me Didier Mazenga a rappelé aux parlementaires que, conformément à l’article 6 du pacte de défense mutuelle qui stipule que « toute attaque armée contre un des Etats membres de la SADC sera vite considérée comme une véritable menace à la paix et à la sécurité de la région », une action collective drastique et prompte doit être mise en marche pour stopper durablement ce cycle malveillant{agression rwandaise} qui endeuille plus d’une famille congolaise.

Lire également Facilitation de la CEEAC à la crise tchadienne: Didier Mazenga fait le point sur sa mission à N’Djamena

Selon le président du Conseil des ministres de la SADC, user des dispositions de l’article 6 du pacte sus évoqué permettra d’activer le mécanisme juridique souple et mettre rapidement un terme aux velléités expansionnistes du Rwanda.

« Pour cimenter son riche argumentaire, poursuit la Cellule de communication de son ministère, Me Didier Mazenga a mis à la disposition des parlementaires un document riche et fouillé, relatif au processus de transformation du Forum parlementaire de la SADC à un parlement. C’est ça la meilleure méthodologie d’activation de l’arsenal juridique de la SADC pour des résultats escomptés voulus par les peuples des États-membres. Le contraire sera considéré comme une cure d’endormissement au sein de cette communauté ».

La RDC attend donc impatiemment l’apport concret de la SADC à la crise qui l’oppose à ses voisins encombrants, notamment le Rwanda, qui soutient les terroristes du M23.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mise en place du gouvernement: clôture ce vendredi des consultations entreprises par Judith Suminwa

La première ministre, Judith Sunimwa Tuluka, achève ce vendredi 19 avril 2024, ses consult…