Home Nation Supposée enquête ciblant Jules Alingete: un torchon

Supposée enquête ciblant Jules Alingete: un torchon

5 min read
0
0

En ce début du mois d’avril 2024, un twitto multiplie des annonces relatives à une enquête sur l’inspecteur général des finances, chef de service de l’Inspection générale des finances (IGF), Jules Alingete. L’auteur de ces annonces, de surcroît patron d’un média en ligne, base ses prétendues investigations sur des documents dont des décharges déclarées fausses par la justice. Ce qui fait perdre toute crédibilité à sa démarche, qui du reste, ressemble à du chantage.

Dans un article au titre pompeux, « Politico.cd », sur base des documents et d’une vidéo ramassés sur les réseaux sociaux, s’en prend avec véhémence à Jules Alingete. Le média de Litsani Choukran brille par une légèreté inhabituelle, en avançant des allégations attribuées à des sources inconnues.

«Toutes les décharges en circulation ont déjà fait l’objet de l’ouverture d’un dossier au Parquet général près la Cour de Cassation en 2022. Elles sont fausses et fabriquées pour nuire au patron de l’IGF», renseigne la contre investigation.

Elle relève aussi que les quatre signatures attribuées à Jules Alingete et apposées sur ces loques sont différentes.

"Si trois autres semblent s’apparenter mais diffèrent aussi dans leurs éléments constitutifs, la quatrième n’a aucun rapport avec elles. Toutes sont loin de se conformer à la signature authentique de Jules Alingete visible dans différents courriers officiels de l’IGF. Erreur technique ? Manque d’attention? Tout s’explique : le laboratoire inspirateur a oublié de répéter la même signature, confirmant qu’il n’existe pas de crime parfait", fait remarquer le très sérieux journal Africa News.

La prétendue investigation de Politico.cd tourne court, enfin, dans sa partie consacrée au sujet indien Youssouf, qui demande protection pour rentrer au pays et venir témoigner davantage contre l’Inspecteur général des finances.

"Mais pourquoi ne pas avoir fait, dans une autre vidéo, depuis son pays où il est en liberté et sécurité, ces nouvelles révélations accablantes ?
L’enquêteur ne dit pas que son témoin clé a été arrêté, jugé et condamné à 5 ans de prison en 2021 par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe pour vol de 9 millions de dollars de la société Prodimpex, son ancien employeur", poursuit Africa News.

Dépités, Dan Gertler et Ventora menacent de poursuivre en justice les auteurs et les relayeurs des « Fakenews» les visant(Communiqué)

A en croire des sources judiciaires, Sieur Youssouf a purgé deux ans de prison en 2021 et 2023 avant d’être libéré et expulsé en Inde.

C’est dire que loin d’être une investigation sérieuse, l’enquête précitée est en réalité un torchon à classer dans la rubrique des fakenews.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…